Les températures en France ont grimpé dans les années 30 alors que le pays est aux prises avec sa troisième vague de chaleur de l’année.

Le mercure devrait atteindre 40°C près de la ville de Toulouse mercredi, tandis que des pans du centre et du sud de la France devraient atteindre des records de 38°C. Au total, quelque 27 départements ont reçu une alerte météo « orange » en raison de la chaleur.

Les autorités parisiennes ont averti les habitants dans un tweet d’être « extrêmement prudents » et de rester à l’abri du soleil autant que possible.

La préfecture d’Ile-de-France a également demandé aux habitants de réduire leur consommation d’eau, car la ville souffre d’une « grande sécheresse ».

A partir de vendredi, les températures chuteront sensiblement dans le nord de la France et descendront en dessous de 30°C, mais dans certaines parties du sud elles resteront proches de 35°C.

La vague de chaleur actuelle, qui devrait culminer mercredi, devrait être plus courte que la vague de chaleur de 14 jours connue le mois dernier, selon Météo France, l’agence météorologique du pays.

En plus des températures étouffantes, le pays a dû faire face à des incendies de forêt massifs, obligeant des dizaines de milliers de personnes à fuir leur domicile en juillet, l’un des mois les plus secs jamais enregistrés en France.

« Les grands incendies s’accélèrent », a déclaré le président Emmanuel Macron le mois dernier, affirmant que le changement climatique les avait rendus plus fréquents.

Les trois vagues de chaleur de cette année signifient qu’il y en a eu 46 en France depuis 1947, le phénomène devenant beaucoup plus fréquent ces dernières décennies. Le pays a connu trois fois plus de vagues de chaleur au cours des 35 dernières années qu’au cours des 35 précédentes, a déclaré Météo France.

READ  Anne Hathaway et Roger Federer attirent les touristes en Suisse