Panne exceptionnelle à laéroport de Paris-Orly : 1 000 bagages restent à livrer – Le Parisien

Une panne informatique de plus de 12 heures a perturbé l’aéroport de Paris-Orly jeudi. En conséquence, 6 100 bagages n’ont pas pu être acheminés jeudi, mais la situation a été améliorée le vendredi avec moins de 1 000 bagages restants. La panne a affecté environ 10 000 passagers et 40 vols. L’incident a été causé par une défaillance de l’équipement fourni par le constructeur Leonardo. Pendant la panne, les bagages ont été traités manuellement, entraînant un désordre important. Les compagnies aériennes ont été contraintes de décoller sans bagages en soute, ce qui a créé des retards de une à trois heures. Des solutions palliatives ont été mises en place en collaboration avec les compagnies, notamment le transfert vers d’autres terminaux ou vers l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle. Certains compagnies aériennes ont demandé des indemnisations à ADP. Le ministre délégué aux Transports, Clément Beaune, a réagi en déclarant que la situation à Orly n’était pas acceptable. Cette panne survient alors que les aéroports parisiens connaissaient une meilleure saison estivale par rapport à 2022, avec des opérations fluides malgré la crise sanitaire. Des perturbations ont également été signalées récemment dans le traitement des bagages à Orly 3 les 21 juillet et 1er août.

Une importante panne informatique a perturbé l’aéroport de Paris-Orly jeudi dernier, causant de nombreux désagréments pour les passagers et les compagnies aériennes. Pendant plus de 12 heures, les systèmes informatiques de l’aéroport ont été hors service, empêchant le bon acheminement des bagages et causant des retards importants.

En conséquence de cette panne, 6 100 bagages n’ont pas pu être acheminés jeudi, provoquant une situation chaotique pour les passagers. Cependant, les autorités ont fait tout leur possible pour résoudre le problème et dès le lendemain, il ne restait que moins de 1 000 bagages en attente.

READ  L'Europe en bourse sous l'influence des prises de bénéfices

La panne a également affecté environ 10 000 passagers et 40 vols ont été perturbés. Les compagnies aériennes ont dû faire face à des retards allant jusqu’à trois heures et certaines ont même été contraintes de décoller sans les bagages en soute.

L’origine de cette panne a été identifiée comme une défaillance de l’équipement fourni par le constructeur Leonardo. Les bagages ont dû être traités manuellement, ce qui a entraîné un désordre important à l’aéroport. Les compagnies aériennes ont dû faire face à des défis logistiques pour gérer cette situation imprévue.

Bien que des solutions palliatives aient été mises en place, telles que le transfert des passagers vers d’autres terminaux ou vers l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle, certaines compagnies aériennes ont demandé des indemnisations à ADP (Aéroports de Paris). Le ministre délégué aux Transports, Clément Beaune, a réagi à cet incident en déclarant que la situation à Orly n’était pas acceptable et que des mesures devaient être prises pour éviter de tels dysfonctionnements à l’avenir.

Cette panne intervient dans un contexte où les aéroports parisiens connaissaient une saison estivale relativement meilleure par rapport à l’année précédente, malgré la crise sanitaire. Néanmoins, des perturbations similaires avaient déjà été signalées récemment dans le traitement des bagages à Orly 3 les 21 juillet et 1er août, ce qui soulève des questions quant à la fiabilité des systèmes de l’aéroport.