une fois Mirza

Entrevues, commentaires et analyses @RazMirza

Emma Raducanu ne pense pas à un éventuel rendez-vous au troisième tour avec son idole Simona Halep alors qu’elle se prépare à affronter Danka Kovinic; Andy Murray veut « sauvegarder » sa victoire en cinq sets au premier tour; Les compatriotes britanniques Heather Watson et Dan Evans également en action à l’Open d’Australie

Dernière mise à jour : 19/01/22 12:50

Emma Raducanu et Andy Murray reviennent à l'action à l'Open d'Australie jeudi

Emma Raducanu et Andy Murray reviennent à l’action à l’Open d’Australie jeudi

Emma Raducanu se concentre uniquement sur son prochain match plutôt que de penser à un éventuel affrontement à succès avec Simona Halep, tandis qu’Andy Murray est déterminé à sauvegarder sa première victoire contre Taro Daniel à l’Open d’Australie jeudi.

Raducanu a été agréablement surpris par le travail acharné qu’il a pu fournir en peu de temps sous la direction de son nouveau manager Torben Beltz, malgré un épisode intempestif de Covid-19 le mois dernier.

L’adolescente se prépare maintenant pour une rencontre avec la Monténégro Danka Kovinic jeudi, avec une date potentielle de troisième tour avec la double championne du Grand Chelem Simona Halep à l’horizon.

Raducanu a rebondi de manière emphatique pour enregistrer sa 11e victoire en Grand Chelem en carrière lors de ses 12 derniers matchs alors qu’elle battait l’ancienne championne de l’US Open Sloane Stephens pour passer son test d’ouverture à Melbourne.

Il retournera à Margaret Court Arena dans l’espoir de continuer sa forme gagnante contre le n ° 98 mondial Kovinic, qui a été battu 6-0, 6-0 par Ashleigh Barty ici l’année dernière.

Les espoirs de Raducanu contre un affrontement contre son idole, Halep, ont déjà été anéantis à Indian Wells et à l’Open de Transylvanie l’année dernière et les réflexions sur un éventuel troisième affrontement ont été repoussées pour l’instant.

« Je veux dire, bien sûr, ce serait une opportunité incroyable, mais j’ai été dans cette position où les gens m’ont demandé à deux tournois différents et cela ne s’est pas produit », a déclaré Raducanu.

« Je veux vraiment me concentrer sur les affaires et être dans la meilleure forme possible. »

La jeune femme de 19 ans a certainement été surprise par les progrès qu’elle a pu faire en si peu de temps, ajoutant : « Si vous m’aviez demandé il y a une semaine après Sydney si je pouvais changer cela rapidement, j’aurais été Agréablement surpris.

« Je suis vraiment très fier de moi pour le chemin parcouru au cours des deux dernières semaines et d’avoir cette attitude positive après avoir obtenu un match sur le tableau de bord la semaine dernière, pour ne pas me laisser abattre et continuer à travailler. et travail. et j’en ai été récompensé.

Après être restée à l’école pour terminer ses A-Levels au printemps dernier, Raducanu n’est joueuse de tennis à temps plein que depuis quelques mois et est susceptible de poursuivre des objectifs plus académiques à l’avenir.

Elle travaille son mandarin à Melbourne, mais le travail de jour est une priorité.

« En fait, je parle mandarin avec ma mère et certains des joueurs chinois ici », a déclaré la 17e tête de série.

« Mais je passe littéralement 12 heures par jour au club. Tout le monde dans mon équipe me dit : ‘Qu’est-ce que tu fais ?’ Mais j’ai l’impression de ne pas savoir où va le temps. »

Murray vise à soutenir la victoire; Daniel émerveillé par la passion écossaise

Murray est de retour à John Cain Arena pour son match de deuxième tour contre Taro Daniel

Murray est de retour à John Cain Arena pour son match de deuxième tour contre Taro Daniel

Murray est l’un des quatre joueurs britanniques du deuxième tour avec Raducanu, Dan Evans et Heather Watson.

Après avoir marqué son retour à Melbourne Park de manière typiquement dramatique en battant Nikoloz Basilashvili en près de quatre heures, le quintuple finaliste ici se prépare maintenant à affronter le qualifié japonais Taro Daniel.

Sur le papier, Daniel est un adversaire bien moins redoutable que Basilashvili. Classé 120e, il n’a pris que cinq matchs à Murray en deux sets lors de leur seule rencontre précédente en Coupe Davis en 2016.

« C’est un joueur solide, il bouge très bien », a déclaré Murray. « Il n’y a pas de grandes faiblesses dans son jeu. Ce sera un bon test pour moi pour voir comment je peux soutenir la performance (contre Basilashvili). »

Daniel n’a pas tari d’éloges pour Murray et ses qualités de combattant avec l’ancien numéro un mondial qui est de retour d’une chirurgie de remplacement de la hanche et se rapproche maintenant du top 100.

Il a déclaré: « C’est toujours fou d’imaginer ce qu’une personne a vécu avec une blessure aussi grave qu’elle doit traverser mentalement et à quel point vous allez continuer à endommager votre corps. C’est quelque chose que je me suis demandé. »

« Mais c’est incroyable de voir à quel point il est passionné par le jeu et à quel point il est prêt à continuer à jouer. Il ne semble pas se soucier de ne pas être dans le top 10 ou le top 100. Il jouait aux Challengers l’année dernière , ce qui était génial, je pensais. c’était fou. J’ai beaucoup de respect pour ça.

« Je vais me préparer pour le match comme tout le monde et voir comment ça se passe. J’espère qu’il est un peu fatigué. »

Watson prêt pour le match revanche; Evans aime travailler avec le nouvel entraîneur

Watson a connu des difficultés en 2021 mais a commencé cette saison avec un nouvel enthousiasme pour le sport et a été impressionnant en battant Mayar Sherif au premier tour.

Maintenant, elle a une autre chance d’être la 29e tête de série et la demi-finaliste de Roland-Garros de l’année dernière, Tamara Zidansek, avec qui elle a perdu un match très serré à Adélaïde la semaine dernière.

« Je veux vraiment la jouer », a déclaré Watson. « J’ai bien joué dans ce match, surtout dans le premier set et j’ai juste perdu la concentration et c’est tout. C’est donc une solution facile. »

Evans aime travailler avec l'ancien entraîneur de Juan Martin Del Potro bien qu'il ne parle pas espagnol.

Evans aime travailler avec l’ancien entraîneur de Juan Martin Del Potro bien qu’il ne parle pas espagnol.

Evans, qui a poursuivi son excellent début d’année en battant David Goffin au premier tour, affronte un autre joueur en forme, le Français Arthur Rinderknech.

Le numéro 2 britannique travaille avec l’entraîneur argentin Sebastian Prieto, le mentor de longue date de Juan Martin del Potro, depuis le printemps dernier et a une grande confiance dans le partenariat.

« J’étais sceptique au début », a déclaré Evans. « Il est argentin, je ne parle pas espagnol. Son anglais est assez bon. Mais ça a bien fonctionné. Il est très détendu. Détendu mais juste. Dur aussi.

« J’ai vraiment apprécié. J’espère qu’il aime ça. J’imagine qu’il doit l’être. Il est toujours là. J’aime vraiment passer du temps avec lui. C’est une façon différente de s’entraîner et de regarder le jeu. Cela m’a définitivement ouvert les yeux. un petit peu. »

N’oubliez pas de nous suivre sur skysports.com/tennis, notre compte Twitter @skysportstennis et Sky Sports – en déplacement ! Disponible en téléchargement maintenant sur – iPhone et iPad Oui Android

READ  Sports Accord - Football Luck Switzerland: 11 places directes pour démarrer la Coupe du monde européenne