Le professionnel local Erick Ooko Obura fait un putt lors du tournoi Magical Kenya Open au Karen Country Club le 18 mars 2021. [Stafford Ondego, Standard]

Le pro du Golf Park, Erick Ooko Obura, et le fan de Muthaiga, Taimur Malik, ont tiré deux moins de 69 ans chacun pour arborer le drapeau kényan au début du Magical Kenya Open de cette année au par 71 du Karen Golf and Country Club hier.

Sur ses talons se trouvait un autre pro du Golf Park, Toni Omuli, qui a frappé un sous la normale 70 pour garder ses espoirs de faire la coupe aujourd’hui.

Dans le même temps, le Français Benjamin Hebert a tiré sept sous la normale 64 pour mener le classement lors de la première journée.

“Mes swings étaient parfaits, mais j’ai pris les mauvaises décisions sur les trous 1, 3, 13 et 15 où j’ai ramassé des bogeys, les trous n’étaient pas du tout un défi”, a déclaré Obura à Standard Sports.

Obura, qui dédie le match à son défunt père, décédé récemment, avait un aigle incroyable au 9e trou de la normale 4.

Ses résultats ont été tirés par des birdies ratissés sur le 7e trou par 4, par 4 trou 10, par 5 11e trou et par 3 16e trou, qui fonctionne également comme un trou en un.

«Je ne suis pas concentré sur la coupe au deuxième tour. Cette pensée me donnera une pression excessive, je me concentrerai sur mon jeu pour que tout se mette en place », a déclaré Obura.

Le pro local Simon Ngige est dirigé par son cadet au Karen Country Club le 18 mars 2021. [Stafford Ondego, Standard]

Le joueur de 32 ans était euphorique avec la performance et la motivation l’ont vu se déplacer vers la plage pour affiner ses longues courses avant la confrontation d’aujourd’hui.

READ  La France `` imprévisible '' impressionne l'Angleterre Watson

Malik était définitivement dans une classe à part parmi les six fans en conflit. Il a amélioré son score avec des birdies aux trous 6, 8, 10 et 12.

Omuli, qui était le dernier ajout à l’équipe du Kenya, a prouvé sa valeur avec un score un sous la normale qu’il espère améliorer aujourd’hui.

«Mes putts étaient excellents, ils ont roulé en place. J’étais très concentré sur mon jeu, cela a aidé à faire en sorte que tout s’emboîte.

«Il avait aussi une stratégie, qui était de diriger le ballon vers les fairways et de jouer plus de greens. Je prévois de m’en tenir au plan de match dans les prochains tours », a déclaré Omuli.

Omuli a laissé entendre qu’il avait eu un problème au trou trois du par 4, disant que c’était un par 5 et qu’il joue actuellement longtemps et durement.

Omuli avait des bogeys au premier trou et au 13. Il a rectifié les erreurs en marquant des birdies aux deuxième, 11e et 15e.

Les golfeurs se détendent et déjeunent dans la bulle le 18 mars 2021. [Stafford Ondego, Standard]

Le golfeur de Muthaiga, Greg Snow, a enregistré cinq birdies aux trous 1, 8, 11, 15 et 17 pour terminer le parcours au pair.

Snow, qui a terminé deuxième au classement général de la série Safari Tour récemment conclue, a été renversé par un double bogey au 6e trou du par 5.

Le meilleur de Thika, Simon Ngige, qui faisait partie des deux joueurs qui ont fait la coupe lors de l’événement en 2019, n’a pas pris un bon départ en terminant à un au-dessus de la normale 71.

Ce fut également le cas pour Jacob Okello, qui a atteint la finale en 1998, et Samuel Njoroge des chemins de fer, qui participe à l’événement pour la première fois en tant que professionnel.

READ  Ski alpin: Gut-Behrami de Suisse remporte la deuxième médaille d'or de Shiffrin | des sports

Le junior de Nyali, Adel Balala, a rejoint hier le camp kenyan de Karen. Le directeur général de Kenya Open Golf Limited, Vincent Wangombe, a déclaré que Balala avait remplacé le golfeur de Muthaiga Mutahi Kibugu, dont le cadet avait été testé positif au coronavirus.

Aucun vainqueur précédent n’a terminé dans le top cinq, y compris l’Italien Guido Migliozzi, qui défend le trophée.