L’OM ne peut toujours pas le faire. Les hommes d’André Villas-Boas ruinent leur football et ont connu toutes les peines du monde pour se rendre à Metz (1-1), à la fin du temps supplémentaire.

Mandanda – 6.3 / 10

Vous ne pouvez pas garder la maison tout le temps. Comme Saint-Étienne (0-2) ou Lille (1-1), Metz a tenté de profiter des trous d’air à l’arrière de la défense olympique pour tromper Le phénomène. Celui-ci sauve devant Niane de … genou (20)! Une petite sortie académique. Niane prend sa revanche cinquante minutes plus tard, avec ce ballon frappé hors de portée du gardien (71e), sans défense. Un magnifique reflet en fin de match (90 + 2) qui permet à l’OM de continuer à croire en lui.

Sakai – 3/10

Tant de ballons perdus! Sa bonne volonté habituelle ne masque pas un gaspillage important, notamment dans les transmissions, mais aussi dans le marquage. Passif contre Udol qui a beaucoup de temps au centre pour dropper le ballon sur la tête de Niane (71e). Une entrée salvatrice devant Yade (89).

Alvaro – 4,3 / 10

Ses têtes ont souvent été dangereuses et ont atterri aux pieds de Metz. Il n’a pas respiré la sérénité devant les quelques opportunités à Lorena.

Voiture Caleta – 4.3 / 10

Il se débrouillait plutôt bien, remportant la plupart de ses duels aériens, bien que, fidèle à sa coutume, il ait trop souvent recours à une poussette légère à bras. Et puis il y a eu cette négligence de 71 minutes quand il a laissé Niane seule derrière son dos sans prendre l’information. Fournis par Lopez (85).

READ  OM: Boudjellal ravive Eyraud!

Nagatomo – 4/10

Six jours après son délicat baptême contre Lille (1-1), l’ancien Inter a vécu son deuxième mandat, sans que personne ne sache s’il le devait au forfait de Bouna Sarr. Au moins cette fois, l’attaque adverse ne l’a pas surpris. Sortie trop silencieuse. Khaoui a pris le relais (77), se déroulant sur le côté gauche comme lors de l’installation. Nerve pour ceux qui conduisent le mouvement d’égalisation.

Rongier – 3,7 / 10

Des difficultés de jeu qu’il a compensées par une activité assez intéressante dans la récupération. Il grattait de bonnes balles, mais il avait souvent tendance à jouer de côté.

Remplacé par Germain (77) qu’ils ne peuvent pas revêtir l’habit du Sauveur tout le temps.

Caméra – 5/10

L’un des rares qui réussit bien dans un environnement ombragé. Agressif sur le porte-avions, il sauve commodément aux pieds de Niane après l’intervention de Mandanda (37). Le minot de la Soude n’a pas été indigne. Dommage que ton niac ne soit pas contagieux … Il est mort après la récréation et a cédé la place à Gueye (85).

Samson –5/10

Son but sur le gong, d’un coup sur la lucarne, sauve une performance lugubre (90 + 5). Ce n’est pas vraiment dans le jeu et ça se voit. L’ancien montpelliérain, après avoir intercepté un bon ballon (15), est tombé dans une langueur coupable.

Thauvin – 3,7 / 10

Il a échoué, mais au moins il avait le mérite d’essayer et d’y croire. Ou pour faire le mien, au moins. Il a essayé de faire les différences, sans succès, comme cette fin ci-dessous (55). Radonjic c’est arrivé (84). Après quelques mauvaises décisions, le Serbe sert parfaitement Sanson (90 + 5).

READ  Premier League: Manchester City débute avec une victoire à Wolverhampton - Foot - ESP

Benoît – 5/10

Il s’est retiré pour participer au jeu, proposer des solutions à ses partenaires, plusieurs fois efficacement également, comme ce bon un-deux avec Payet (15). Mais quand il fait ces efforts, “Pipa” n’est plus là où il est censé être: mener l’attaque pour faire la différence. Malgré tout, il a frappé un bon tir qui a effleuré la barre transversale d’Oukidja (18) et un ciseau spectaculaire d’Ocampos, pas cadré (39). En fin de course, il n’a pas eu une belle opportunité (86).

Payet – 3,7 / 10

Il a passé la majeure partie de son échauffement à s’échauffer avec l’ancien Niçois Bosetti sur les réseaux sociaux. Ce n’est certainement pas par hasard qu’il a raté sa première période, alors qu’il aurait dû ouvrir le score et faciliter le match de sa famille, avec ce coup qui s’envole dans la South Curve (15e). Un peu mieux après la pause, mais pas assez pour monter les rideaux.