L’OM a mis fin à sa terrible séquence noire en Ligue des champions, victorieux ce soir des Grecs d’Olympiakos (2-1) au Vélodrome grâce à un doublé de Payet sur penalty. Toujours dernier de son groupe, le club olympique devra réaliser un meilleur résultat que l’Olympiakos lors de la dernière journée de la phase de groupes. L’OM ira à City, tandis que l’Olympiakos accueillera le FC Porto. “Nous devons jouer dur lors du dernier match et attendre que Porto nous aideVillas-Boas a déclaré lors d’une conférence de presse d’après-match. La victoire est importante. Nous ne dépendons pas de nous mais nous devrons jouer dur contre City. Nous allons essayer de faire un résultat contre City. “

“Nous ne sommes pas le Real Madrid avec 13 Coupes d’Europe”

La formation «AVB» est enfin sortie de sa spirale descendante en Ligue des champions. “L’OM a raté cette compétition pendant 7 ans. Nous ne sommes pas le Real Madrid avec 13 Coupes d’Europe. La victoire est arrivée tard, il faut en profiter pour le championnat. Nous voulons continuer sur notre bonne dynamique “j’espere Spécial deux.

Invité à clarifier ses propos sur l’avenir de l’OM sur la scène européenne, le Portugais affirme que “Il n’a pas dit qu’il ne voulait pas aller en Ligue Europa”. «Ce que j’ai dit, c’est que je suis contre les règlements de l’UEFA. Les équipes éliminées ne doivent pas aller en Ligue Europa. Je n’ai pas dit que nous ne voulions pas aller en Ligue Europa. On peut terminer la phase de groupes avec 4 points et aller en Ligue Europa. Mais cela ne peut pas être une joie. “dit l’ancien manager de Chelsea.

READ  NBA - Ce que la dynastie des guerriers et Steph Curry doivent à Klay Thompson

Incapable d’être efficace et battu lors de ses quatre premiers matches, l’OM a montré un autre visage ce soir. Même si la victoire a été remportée avec douleur. “Nous étions plus dans la réaction. Je suis très content de la réaction des joueurs en seconde période”, souligne le Portugais, avant de pointer du doigt le programme trop chargé de son équipe: “Ce planning est trop intense. Les joueurs ne sont pas libres. Je ne comprends pas les décisions des diffuseurs. Nous jouerons dans trois jours à Nîmes. Les joueurs sont au bord de la fatigue mentale, qui est directement liée au physique.”