Olivier Giroud (deuxième meilleur buteur de l’histoire des Bleus): «C’est une grande fierté d’en avoir une centaine et de devenir le deuxième meilleur buteur de l’histoire des Bleus. Le coach m’a fait un joli cadeau ce soir, j’étais très honoré d’avoir le bracelet. Cette nuit se passa comme il aurait pu le rêver. C’est l’événement qui le rend encore plus beau. Quand j’étais adolescent, mon joueur préféré était Shevchenko. (l’actuel entraîneur de l’Ukraine). Tout était en place pour en faire une belle soirée. Nous avons été efficaces. J’étais très en colère contre moi-même de ne pas avoir mis ma tête dans le but de “Bed” (9e). Je le prends trop bien comme on dit et le garde y est.

Je suis resté très concentré, j’ai saisi ma chance et suis rentré chez moi. De plus, c’est une situation dans laquelle j’ai rarement eu la chance de me retrouver, en dehors de la boîte. Je suis heureux de marquer un but légèrement nouveau (24e). Maintenant, je ne suis pas celui qui dira que je dépasserai une autre légende du football qui est Titi (Enrique). J’irai étape par étape bien sûr. Si je reste à ce rythme, 10 buts des 14 dernières équipes, je pense que je suis optimiste pour m’en approcher le plus possible. Mais on parle de 9 buts à marquer … “

READ  PSG: Leonardo réconforte Thomes Tuchel