Des dizaines de milliers de militants sont descendus samedi dans les rues de Paris et d’autres villes françaises, pour le septième week-end consécutif, pour protester contre les exigences du passeport sanitaire imposées par le gouvernement.

Plusieurs cortèges de manifestants ont décollé dans les rues de la capitale française en début d’après-midi, avec « la liberté » et la « résistance » parmi leurs principaux messages, selon des journalistes de l’agence de presse française AFP.

« Je ne suis pas contre le vaccin, mais contre le passeport vaccinal », a déclaré David Vidal Ponsard, membre du Mouvement des Patriotes de l’ancien vice-président du Front national Florian Philippot, tout en mobilisant ses troupes autour de l’Ecole militaire de Paris.

Un cortège rival composé principalement de « Gilets Jaunes » a décollé de la place de la Bourse, pour protester contre ce que les médias et le gouvernement considéraient comme de la « propagande » sur le vaccin Covid et le laissez-passer.

Depuis juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé chaque samedi contre les mesures sanitaires imposées pour tenter de freiner la propagation du nouveau Coronavirus (Covid-19). Jusqu’à présent, il n’y a pas eu d’incidents majeurs.

La principale cible des manifestants est un laissez-passer sanitaire requis pour entrer dans les restaurants, les bars, les transports publics longue distance et les hôpitaux. Depuis le 16 août, le pass est également obligatoire dans de nombreux centres commerciaux. À partir de lundi, les personnes employées dans les endroits où les clients ont besoin du laissez-passer devront également l’avoir sous peine de voir leur contrat de travail suspendu.

READ  La Suisse va renforcer les mesures contre la Russie, mais pas encore geler les avoirs individuels – POLITICO

L’obligation de laissez-passer pourrait être prolongée au-delà du 15 novembre « si le Covid ne disparaît pas de nos vies », a récemment prévenu le ministre de la Santé Olivier Véran.

Les autorités anticipaient « entre 140.000 et 180.000 manifestants » samedi, selon une source policière. Samedi dernier, le ministère de l’Intérieur dénombrait 175 000 manifestants, tandis que le collectif militant Le Nombre Jaune affirmait qu’il y en avait « au moins » 361 818.

Outre Paris, des manifestations ont eu lieu dans plus de 200 villes, de Rennes à Toulouse en passant par Lyon, Lille, Valence et Perpignan.

Les derniers chiffres du ministère français de la Santé montrent que plus de 48 millions de Français, soit 71% de la population, ont reçu au moins une injection, tandis que 42,7 millions ont reçu les deux doses prescrites.

Le Brussels Times