Jessy Moulin: 5

Leur défilé contre Houssem Aouar a complètement fait tomber la première période, alors que les Verts ouvraient calmement le score. Mais le gardien de Stéphane s’est écarté et a mal couvert son poteau sur le deuxième but de Kadewere. Une erreur coûteuse qui vous fera oublier vos deux autres arrêts contre Toko-Ekambi, notamment.

Ligue 1

La feuille de triche: Et enfin, Garcia a grandi

IL Y A 4 HEURES

  • Bref: une erreur similaire à celle de Lopes, avec des conséquences différentes.

Occasion manquée d’Houssem Aouar face à Saint-Etienne

Crédits: Getty Images

Caméra Mahdi: 4

Proche d’ouvrir le score dès le début du match, le milieu de terrain remplacé par le latéral droit a longtemps fait du travail dans son couloir droit, rarement mis en danger par Depay ou Cornet. Agressif, il a sauté à plusieurs reprises et se jetait parfois. Mais Kadewere l’a complètement impressionné avec le deuxième but de Lyon, qui a gâché sa performance. Ils sont à quelques centimètres pour prendre un coup franc dans les dernières secondes …

  • En bref: une intervention un peu naïve qui coûte cher.

Harold Moukoudi: 3

Son échappé aurait pu coûter cher aux Verts en première période, si Moulin n’avait pas remporté son duel contre Aouar. Toujours pris dans l’action qui a amené le poteau de Toko-Ekambi, Kadewere l’a laissé tomber sur le deuxième but de Lyon. Une série d’erreurs qui ont fini par porter ses fruits.

  • Bref: le point faible de Stéphanois dimanche.

Timothée Kolodziejczak: 5

Pas particulièrement sollicité en première mi-temps dans sa région, le gaucher a su tirer très haut quand c’était nécessaire, apportant même une opportunité pour les greens après une belle intervention. Même s’il était parfois effacé trop facilement, comme sur un crochet Depay, il faisait généralement le travail.

Miguel Trauco: 5

Il a mis l’agressivité dont il avait besoin pour limiter l’impact de Toko-Ekambi et Dubois dans son couloir. Le Péruvien n’a pas hésité à se projeter de temps en temps, notamment en ouverture, où il sert Bouanga d’une seule touche. Sa jambe gauche était inestimable sur certains coups de pied arrêtés ou changements de jeu, mais il est trop passif dans le tirage au sort, où Kadewere passe derrière son dos.

  • En bref: présent dans le jeu, mais pris d’une pièce à l’autre.

Zaydou Youssouf: 6

Placé dans le couloir droit du 4-4-2 (ou 4-2-3-1) de Claude Puel, l’ancien joueur bordelais a bien travaillé défensivement, récupérant quelques ballons très bas. Balle sur le pied, il a été très précieux dans la conversation, obtenant même quatre fautes. De plus, il était l’un des Stéphanois les plus entreprenants du long match, notamment avec un bon centre pour Abi. Remplacé par Rivera (79e).

  • Bottom line: une jambe gauche qui a bien fonctionné.

Yvan Neyou: 7

Sans aucun doute l’homme du match parmi tous les titres. Avec cinq plaqués et quatre interceptions rien qu’en première période, le milieu défensif a été omniprésent au milieu. Impeccable dans son travail de récupération, il a également montré l’étendue de sa palette lors des coups de pied dans le ballon et s’est même créé une bonne opportunité, sur un tir de loin.

  • Conclusion: très peu de déchets et une activité si précieuse.

Yvan Neyou devant Jean Lucas

Crédits: Getty Images

Lucas Gourna: 4

Pour son premier mandat en tant que professionnel, le milieu de terrain de 17 ans a réagi au choc, notamment en première période. Gourna a formé un couple efficace avec Neyou, mais était parfois à la pointe de l’engagement. Il a notamment causé des misères à Depay pour son harcèlement et peu à peu il a enchaîné les fautes, dont celle qui amène le nul lyonnais. Remplacé par Moueffek (79 °).

  • En bref: son ralentissement s’est fait sentir après la récupération.

Adil Aouchiche: 6

Son bon coup franc d’entrée, dans la tête de Camara, a donné le ton à la performance de Saint-Etienne. Très sérieux à défendre dans son couloir gauche, il était également intéressant pour sa disponibilité entre les lignes et sa capacité à garder le ballon dans de petits périmètres. Remplacé par Hamouma (67e).

  • En bref: le potentiel d’un leader technique.

Denis Bouanga: 5

Son grand travail défensif s’est accompagné d’une réelle contribution dans les 30 derniers mètres. Après plusieurs occasions claires, il a presque tout fait dans le premier match, jusqu’à ce qu’il pousse Lopes à la faute dans son centre tendu de la gauche. Mais il gâche sa performance en ratant un penalty en fin de match, ce qui aurait fait beaucoup de bien à son peuple.

  • En bref: des regrets éternels.

Carlos Abi: 5

Dans le duel avec la charnière Denayer-Diomandé, le grand attaquant des Verts était parfois hué. Mais il a bien fait avec son jeu de tête et quelques conserves de retour au but. Sa tête gagnante en première période a été logiquement rejetée pour faute. Il était beaucoup plus neutre à son retour des vestiaires. Remplacé par Khazri (75e).

  • Conclusion: votre premier mandat aurait mérité mieux.

Ligue 1

Notes de l’OL: Kadewere, le «changeur de jeu» qui a changé la donne

IL Y A 5 HEURES

Ligue 1

Derby lines: l’OL à la Final 8, l’ASSE lance Gourna

IL Y A 8 HEURES

READ  Castex à la tête de Pompili au cœur d'un été compliqué