Neuf sans papiers voyageant en jet privé depuis la Turquie ont été interpellés dimanche à l’aéroport de Paris Orly, a-t-on appris jeudi 17 décembre d’une source aéroportuaire, confirmant une information du magazine Le Point.

Les passagers “Clandestin«Se disant kurdes, ils voyageaient à bord d’un avion de la compagnie autrichienne, a indiqué cette source, précisant que le parquet de Créteil avait ouvert une enquête, confiée à la police des frontières d’Orly (PAF). Selon Le Point, cette enquête a été ouverte par des événements qui ont favorisé l’entrée et le séjour en France de ces neuf voyageurs, qui “Il a dû payer une facture minimum de 30 000 euros.Pour ce vol.

Aux termes du Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (Ceseda), une entreprise de transport aérien est sanctionnée d’une amende d’un montant maximum de 10 000 euros lors de son débarquement sur le territoire français. un non-ressortissant d’un État de l’Union européenne et sans document de voyage ou visa requis par la loi ou l’accord international applicable. Migrants arrivant en France à bord d’un jet privé “C’est une première», Réagit Didier Leschi, directeur de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII). Cela rend le ‘pas de surprise“Cependant, compte tenu du ralentissement des flux migratoires et du”limitation du transportTransport aérien en raison de la pandémie, qui a provoqué la fermeture des frontières extérieures de l’Union européenne.

READ  Le Conseil scientifique est "surpris" par la "brutalité" de la deuxième vague