TEHERAN – Neuf films iraniens participent au Festival international du film Ecocine, un événement brésilien dédié aux productions sur l’environnement et les droits de l’homme.

«Balance», «Un des droits évidents de la citoyenneté» et «Sarevo» font partie des films sélectionnés pour être projetés dans différentes sections du festival, actuellement en ligne.

La programmation iranienne comprend également «Snowy Heart» d’Alireza Biglari, «The Colourless Leaf» de Behzad Yaqmuri, «The Sea Swells» d’Amir Gholami, «The Silent Cry» de Hassan Mokhtari, «Under the Walnut Tree» de Mohammad Heidari. Khalili et “Wood” par Yasin Zohrabi.

“Balance”, réalisé par Barzan Rostami, est en compétition dans la catégorie animation. Le film raconte l’histoire des soldats qui sacrifient leur vie et résistent pour que les habitants de la ville et les générations futures puissent vivre en paix.

«L’un des droits évidents de la citoyenneté» de Reza Khodadadi se concentre sur les difficultés auxquelles sont confrontées les personnes handicapées.

Réalisé par Mohammad Abdollahi, “Sarevo” est un documentaire sur Saeid et Abdollah, deux adolescents iraniens ruraux qui ont décidé de faire revivre une ferme de chameaux dans une région reculée près de la frontière Iran-Afghanistan.

Le but de ce documentaire est de montrer l’effort et la solidarité de deux peuples qui se battent pour améliorer leur vie en éliminant les idéologies divergentes.

Plus de 130 films de cinéastes du Brésil, d’Espagne, d’Inde, d’Allemagne, du Portugal, d’Argentine, du Mexique, d’Italie, de Suisse, des États-Unis, du Groenland, d’Afrique du Sud, de Singapour, du Venezuela, d’Indonésie, de Turquie, d’Angleterre, du Pakistan, du Monténégro, de France, les Pays-Bas, le Nigéria, le Malawi, l’Égypte, la Colombie, le Bangladesh, la Malaisie, la Grèce, la Russie, l’Équateur, le Yémen, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, la Chine, la Pologne, l’Australie, la Hongrie et l’Irlande seront projetés lors de l’événement.

READ  Héloïse parle à Nagui de son handicap, une maladie rare

Ecocine annoncera les gagnants lundi.

Photo: Scène du documentaire “Sarevo” de Mohammad Abdollahi.

MMS / YAW