La priorité des vagues n’a pas rendu service à Nat Young de Santa Cruz lors de la ronde éliminatoire du Outerknown Tahiti Pro de la World Surf League à Teahupoʻo à Tahiti, en Polynésie française, jeudi.

Le Brésilien Miguel Pupo a capitalisé sur son positionnement sur le récif à gauche et a réalisé trois tonneaux en retard, dont deux avec Young, un partenaire au pied idiot, en priorité. Ce faisant, Pupo a remporté une victoire de 14,93 à 12,90 dans des vagues de 8 à 10 pieds.

« C’était une bonne série », a déclaré le commentateur WSL Peter Mel, un résident de Santa Cruz qui a été intronisé au Surfers Hall of Fame plus tôt ce mois-ci. « C’était un divertissement complet. »

Pupo, classé n ° 9 sur le Championship Tour à travers neuf événements, s’est qualifié pour les huitièmes de finale et a poursuivi sa victoire sur Young en battant le n ° 19 Jake Marshall d’Encinitas 11h00-2h40 plus tard jeudi.

Pupo a disputé trois manches dans la journée. Il a marqué un total de 15,27 dans la manche d’ouverture 8 et a terminé derrière le n ° 9 Connor O’Leary (15,63) d’Australie et devant Marshall (6,60).

Pupo affrontera le n ° 6 Kanoa Igarashi du Japon en quarts de finale lorsque l’action reprendra.

Un seul Américain a atteint les quarts de finale, le 11 fois champion du monde Kelly Slater de Cocoa Beach, en Floride, qui est classé 17. Il affrontera ensuite le Brésilien Yago Dora, 23e.

Dans les autres quarts de finale, Kauli Vaast, de France, affrontera le n ° 14 Matthew McGillivray, d’Afrique du Sud, et Nathan Hedge, d’Australie, affrontera le n ° 12, Caio Ibelli, du Brésil.

Young, qui est classé 16e et s’est assuré une place au CT 2023, a vu sa saison se terminer avec une 17e place avec 24 005 points et 1 330 points pour son classement final.

À la fin du Tahiti Pro, les cinq meilleurs surfeurs du CT se qualifient pour la finale Rip Curl WSL à Lower Trestles du 8 au 16 septembre. Le n°1 Filipe Toledo du Brésil et le n°2 Jack Robinson d’Australie ont déjà obtenu des places pour l’événement annoncé à San Clemente.

Robinson a terminé devant Young et le wild card Michel Bourez de France, lors du premier tour à Teahupoʻo mercredi.

Le Brésilien Miguel Pupo s'est frappé la poitrine après avoir attrapé un bon tonneau à la fin de la manche 6 de la ronde éliminatoire de l'Outerknown Tahiti Pro jeudi à Teahupo'o à Tahiti, en Polynésie française.  (Beatriz Ryder - Ligue mondiale de surf)
Le Brésilien Miguel Pupo s’est frappé la poitrine après avoir attrapé un bon tonneau à la fin de la manche 6 de la ronde éliminatoire de l’Outerknown Tahiti Pro jeudi à Teahupo’o à Tahiti, en Polynésie française. (Beatriz Ryder – Ligue mondiale de surf)

Après avoir enduré un démarrage lent de leur série de rondes éliminatoires de 46 minutes, Pupo et Young ont échangé des coups comme deux combattants poids lourds pendant les huit dernières minutes.

Young menait 4,83 à 3,00 avec moins de 10 minutes à faire, lorsqu’une tempête s’est levée et que les conditions se sont améliorées. Pupo a fait un voyage technique en tonneau avec 7:10 restants pour un 6,83 et Young est tombé dans le set suivant pour un 7,17.

Young a remporté un retour à la zone de lancement pour reprendre la priorité, mais Pupo a sauté dans la prochaine grande vague pour un 8.10, portant un coup dévastateur à la tentative de Young d’avancer. Pupo a crié et s’est cogné la poitrine en sortant de la grotte liquide. Young n’a pas passé de temps abattu. Il a sauté sur la vague suivante, mais a marqué 5,73, pas assez pour battre Pupo.

Pupo a ajouté un autre voyage à la dernière minute, un lancer de 4,40, et Young s’est retrouvé assis sur sa planche alors que le klaxon à air retentissait, signalant la fin de son entraînement et de sa saison.

READ  Willy Rovelli: En couple ou célibataire? Que savons-nous de sa vie amoureuse?