Mundolingua est un musée particulier des langues du monde, de la linguistique et de la pédagogie cachée dans un coin d’un des quartiers les plus élégants de Paris. À première vue, cela ressemble plus à un bureau ou à une vitrine insolite qu’à un musée.

Mundolingua est le fruit du linguiste néo-zélandais Mark Oremland, qui a commencé à travailler sur l’idée en 2010 de partager son amour des langues. Après plusieurs années de préparation, le musée a ouvert ses portes en 2013. Il se compose de deux étages, chacun explorant différents éléments de la langue.

Au rez-de-chaussée, les visiteurs découvrent l’appareil vocal qui permet la parole humaine, avec une maquette démontrant comment l’appareil se déplace pour produire des sons spécifiques. Cet étage compare également le langage humain et la capacité de parler aux vocalisations et à la communication des animaux.

Une autre section à cet étage explique comment les humains apprennent à communiquer, y compris comment les bébés apprennent leur « langue maternelle », ce qu’il faut pour apprendre une deuxième ou une troisième langue, et des méthodes pour surmonter les troubles de la parole. Il existe un « laboratoire de langues » où les visiteurs peuvent écouter des enregistrements de plus de 4 000 langues.

Descendez l’escalier du musée sur le thème de la Tour de Babel pour atteindre le sous-sol, qui regorge d’expositions sur l’origine et l’évolution des langues. Vous trouverez ici des arbres généalogiques des langues, y compris des informations sur les langues « perdues » ou « éteintes » et les langues non parlées telles que le braille et les signes. Cet étage comprend des jeux de langue comme le Scrabble et une exposition d’outils de reconnaissance de langue, y compris des machines de traduction électroniques.

READ  "N'y a-t-il plus les règles de grammaire?" La France cherche à interdire les mots `` déroutants '' non sexistes