introduction

II. Développements politiques, économiques et sécuritaires

  • De mon rapport précédent (S / 2020/832), une trêve de facto a été maintenue dans le centre de la Libye. Entre-temps, les consultations avec les parties libyennes se sont poursuivies pour promouvoir un accord de cessez-le-feu, reprendre les pourparlers politiques et promouvoir des réformes économiques, sous les auspices des Nations Unies.

  • Du 6 au 10 septembre, des délégations représentant des membres de la Chambre des représentants et du Haut Conseil d’État se sont réunies à Bouznika, au Maroc, pour discuter de la nomination des postes souverains énumérés à l’article 15 de l’accord politique libyen, y compris le gouverneur de la Banque. Libye et le chef du bureau d’audit.

  • Du 7 au 9 septembre, les représentants des principales parties libyennes se sont réunis à Montreux (Suisse), à ​​l’invitation du Centre pour le dialogue humanitaire et en présence de la MANUL, pour discuter des dispositions transitoires menant à une solution globale du conflit. Libyen. Les participants ont formulé des recommandations comprenant un calendrier pour la transition, la restructuration du pouvoir exécutif et son mécanisme de sélection et de contrôle.

  • Le 16 septembre, dans un discours télévisé, le Premier ministre, Faiez Mustafa Serraj, a annoncé son intention de démissionner de ses fonctions de président du Conseil de la présidence et de céder le pouvoir à une nouvelle autorité exécutive fin octobre 2020. Le 30 octobre, 2020 En réponse aux appels du Haut Conseil d’État et de certains membres de la Chambre des représentants, M. Serraj a annoncé qu’il resterait en fonction jusqu’à ce qu’un accord soit trouvé pour assurer une transition en douceur vers le nouveau pouvoir exécutif.

    READ  Bombardier investit dans son usine de Crespin et annonce la création de 400 contrats permanents
  • Le 20 septembre, le Conseil supérieur d’État a entériné le résultat des pourparlers de Bouznika (voir par. 3). Les délégations de la Chambre des représentants et du Haut Conseil d’État se sont réunies à nouveau au Maroc le 30 septembre et sont parvenues à un accord provisoire sur les critères de sélection, y compris la représentation des trois régions historiques de la Libye, les compétences et les mécanismes de nomination au souverain positions. Les réunions consultatives se sont poursuivies à Tanger, au Maroc, du 23 au 28 novembre, et à Ghadamis, en Libye, le 6 décembre.

  • En octobre, la National Petroleum Corporation a progressivement levé la déclaration de force majeure, mettant fin au blocus des infrastructures pétrolières après plus de neuf mois. Le 23 octobre, la Société a confirmé que des éléments armés étrangers opérant dans le champ pétrolifère de Sharara et dans le port pétrolier de Ra’s Lanuf auraient abandonné les installations.

  • Le 23 octobre, l’Accord pour un cessez-le-feu complet et permanent en Libye entre l’Armée libyenne du Gouvernement d’accord national et l’Armée nationale libyenne du Commandement général des forces armées (S / 2020/1043, annexe) a été signé à l’Office des Nations Unies à Genève par l’Armée libyenne du Gouvernement d’accord national de l’État de Libye et l’Armée nationale libyenne, Commandement général des forces armées. J’ai transmis l’Accord au Conseil de sécurité le 27 octobre.

  • Malgré l’accord de cessez-le-feu, les forces du Gouvernement d’accord national ont continué de maintenir leur présence à Abou Qurayn et à Washkah, et des patrouilles auraient été en cours et des vols de marchandises militaires auraient été signalés aux aéroports de Watiyah et Misrata. L’armée nationale libyenne et les groupes affiliés ont maintenu des fortifications et des postes militaires équipés de systèmes de défense aérienne entre Syrte et Youfrah, et au nord de la base aérienne de Youfrah. En outre, l’armée nationale libyenne a élargi la concentration militaire des forces dans le sud de la Libye, mettant en place des fortifications et des systèmes de défense aérienne dans et autour de la base aérienne de Birak al-Shati.

    READ  Le bénéfice d'exploitation de Berkshire Hathaway a fortement chuté au troisième trimestre