La Commission européenne a recommandé à l’Ukraine le statut de candidat à l’adhésion à l’UE.

Ursula von der Leyen, présidente de la commission, a déclaré vendredi que l’exécutif européen estimait que l’Ukraine devrait recevoir le statut à condition qu’elle continue à faire des réformes visant à la mettre en conformité avec les réglementations de l’UE. Ces réformes concernent l’État de droit, la lutte contre la corruption et son système judiciaire.

« L’Ukraine a clairement démontré les aspirations et la détermination du pays à respecter les valeurs et les normes européennes », a déclaré von der Leyen aux journalistes, notant que la CE avait « très soigneusement » évalué « le bien-fondé » de sa demande.

Kyiv a demandé son adhésion peu de temps après le début de l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février.

Bien qu’il s’agisse d’une étape importante, l’avis de la commission doit maintenant être approuvé par chacun des 27 États membres de l’UE lors d’un sommet des dirigeants jeudi et vendredi prochains.

Certains pays, dont le Danemark, les Pays-Bas et le Portugal, ont exprimé des doutes sur cette décision et les discussions ne devraient pas être simples.

La candidature de l’Ukraine a reçu un coup de pouce significatif jeudi avec la visite conjointe du président français Emmanuel Macron, du chancelier allemand Olaf Scholz et du Premier ministre italien Mario Draghi à Kiev, où les trois dirigeants les plus puissants de l’UE ont approuvé son désir de rejoindre le bloc.

Cependant, même si les 27 pays accordent le statut de candidat à l’Ukraine la semaine prochaine, celle-ci devra faire face à un processus long et ardu avant de devenir membre de l’UE.

READ  La Suisse alloue 4,4 millions de dollars aux travaux de la CNUCED en matière de e-com et d'économie numérique

Le dernier pays à avoir rejoint l’UE, la Croatie, a mis neuf ans pour devenir membre après avoir obtenu le statut de candidat en 2004, tandis que la Macédoine du Nord est un pays candidat officiel depuis 2005. Albanie, République de Macédoine du Nord, Monténégro, Serbie et Turquie sont également des pays candidats.

Von der Leyen a également déclaré que la commission avait recommandé le statut de candidat pour la Moldavie, dans des conditions similaires à celles de l’Ukraine. Cependant, il a déclaré que le statut de la Géorgie en tant que pays candidat ne devrait être accordé qu’après avoir pris des mesures supplémentaires visant à répondre aux exigences de l’UE.