Testé positif au COVID-19 après avoir ressenti les premiers symptômes il y a à peine une semaine, Lewis Hamilton continue sa convalescence. Le septuple champion du monde reste isolé à Bahreïn, respectant les instructions des autorités qui imposent cette situation au moins jusqu’à jeudi. Dans le même temps, il espère récupérer puis être testé négatif, en vue de participer au dernier Grand Prix de la saison, le week-end prochain à Abu Dhabi.

Ce lundi, Toto Wolff a donné des nouvelles de son pilote, après avoir souligné il y a quelques jours qu’il ne vivait pas très bien la situation. D’un point de vue médical, les nouvelles données d’aujourd’hui semblent aller dans la bonne direction. “Il est assez moche, ce qu’il aime”a rappelé le directeur de Mercedes lors d’un événement organisé par la chaîne allemande Sky Deutschland. “Et quand tu n’es pas à la maison mais que tu es allongé dans une chambre d’hôtel, c’est évidemment désagréable.”

“Si un jeune pilote entre et s’assoit dans sa voiture, dans laquelle il a remporté le championnat du monde, tous ces facteurs ne lui donnent évidemment pas envie de sauter de joie dans sa chambre d’hôtel.”Ajoute Wolff.

Lisez aussi:

S’assurer que Lewis Hamilton “se sentir mieux”Toto Wolff reste prudent sur ce qui va se passer ensuite, alors qu’il reste encore plusieurs obstacles à surmonter pour envisager sa présence au volant de la W11 sur la piste de Yas Marina. “Je pense que tu es sur la bonne voie”, avance l’Autrichien. “Si le diagnostic des médecins est correct, il pourrait passer un test négatif jeudi ou vendredi.”

READ  les mots forts d'Alvaro, qui confirme qu'il avait pensé à quitter

Cependant, ce test négatif peut ne pas être suffisant pour que le septuple champion du monde reprenne la compétition. À Abu Dhabi, les autorités locales imposent certaines des restrictions les plus drastiques que la F1 ait rencontrées cette année, ce qui logistique sans précédent pour se rendre sur le terrain, où le paddock vivra littéralement sous un capot.

Le weekend dernier, George Russell Il a remplacé Lewis Hamilton chez Mercedes, grâce à l’accord de Williams. En fonction du moment où la situation évolue, cet accord pourrait être renouvelé. Les délais annoncés par Toto Wolff soulèvent encore plus de doutes puisque les premiers essais libres auront lieu vendredi. Légalement, un pilote peut rater ces séances et commencer son week-end lors des qualifications, mais ce ne serait pas idéal.

Avec Christian Nimmervoll