Comme Antoine Griezmann ou Jules Koundé, Kylian Mbappé a vivement réagi aux violences policières dont un producteur de musique a été victime samedi à Paris.

Parmi les premiers à partager son émotion, mercredi, après la mort de Diego Maradona, Kylian Mbappé s’est à nouveau exprimé sur les réseaux sociaux, jeudi, pour crier son indignation après la transmission dans la journée d’une vidéo montrant les violences policières dont un producteur de musique en couleur a été victime, samedi, dans le 17e arrondissement de la Mexico. ville capital.

“Vidéo non durable, violence inacceptable”, il a écrit avant de prendre les paroles de la chanson “Ma France pour moi” par Diam’s. «Ma France pour moi a des valeurs, des principes et des codes … Ma France pour moi ne vit pas dans le mensonge Avec cœur et rage, dans la lumière, pas dans l’ombre. Ma France pour moi est mixte, oui, c’est un arc en ciel. Elle t’ennuie, je sais, parce qu’elle ne veut pas de toi comme mannequin “ajouta-t-il avant de conclure son message par un “POUR LE RACISME”.

Kylian Mbappé n’a pas été le seul à partager son indignation. Avant lui, Jules Kooundé, Antoine Griezmann ou Benjamin Mendy ont réagi pour dénoncer ces violences policières. “La France me fait mal”, a notamment écrit la star du FC Barcelone dans l’apostrophie Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur. Ce dernier, de son côté, a demandé au préfet de police de suspendre les trois policiers incriminés pour les images qui les montraient entrer dans un studio d’enregistrement du 17e arrondissement pour tabasser le propriétaire des lieux.

READ  Kenny Lala (Strasbourg): "Donnons un peu de rouste" - Pie - L1 - Strasbourg

Lisez aussi:
“La France me fait mal”, clame Griezmann
Violence policière: Kounde fait un pas en avant