L’extrême droite française a subi une autre nuit misérable lors des élections régionales du pays, et le Rassemblement national Marine Le Pen n’a remporté aucune des douze régions du continent où il se trouvait.

Après une série de résultats décevants aux urnes plus tôt ce mois-ci, ses candidats ont de nouveau été largement rejetés car d’autres électeurs semblaient se regrouper pour empêcher une percée.

Mme Le Pen, qui a perdu les élections présidentielles de 2017 contre Emmanuel Macron, a admis que son parti, anciennement connu sous le nom de Front national, avait échoué à travers le continent France12 régions.

Le parti au pouvoir de Macron, République dans les Marches, qui n’existait pas au moment du dernier vote régional en 2015, n’a pas non plus réussi à obtenir une seule région à lui, un ensemble de résultats humiliants pour le leader du pays.

L’agence de sondage Ifop a estimé que le Rassemblement national a recueilli un peu plus de 20 % des voix dans tout le pays, derrière à la fois la droite dominante et le poids combiné des candidats verts et de gauche.

Plus décevant pour Mme Le Pen, son parti a été misérablement défait dans le sud-est de la France, une région qui avait été considérée comme sa meilleure chance d’obtenir des votes pour les conseils régionaux.

Aucune des régions en jeu n’a fini par changer de mains, suggèrent les sondages à la sortie des urnes, la droite dominante s’accrochant à ses sept et la gauche les cinq autres.

Le conservateur du nord de la France Xavier Bertrand, qui espère affronter Macron lors des élections présidentielles de 2022, a déclaré que le Rassemblement national avait été « arrêté » dans sa région des Hauts-de-France.

READ  Simona Halep, de nouveau en forme, se bat pour les demi-finales de Melbourne-Sports News, Firstpost

« Nous l’avons repoussé énormément », a-t-il ajouté.

Les experts avaient considéré les élections régionales comme un test décisif pour déterminer si le parti anti-immigration de Mme Le Pen était largement accepté avant les élections présidentielles de l’année prochaine.

Les résultats suggèrent que les opinions hostiles de Mme Le Pen sur les migrants et l’Union européenne sont désagréables pour beaucoup, mais certaines analyses ont mis en garde contre l’extrapolation des résultats locaux au concours 2022.

A noter également que la participation de dimanche a été tiède, se situant à moins de 30% en fin d’après-midi. C’est encore plus bas que ce qui était un record de 33% au premier tour du scrutin le 20 juin.