Quelque 200 personnes, pour la plupart des citoyens afghans, se sont réunies dimanche à Paris pour manifester leur solidarité avec les évacués et les réfugiés d’Afghanistan, une semaine après la prise de pouvoir des talibans dans le pays.

Beaucoup ont brandi des pancartes indiquant « Afghan Life Matter » et « Evacuation Now ». Safi Matiullah, un Afghan de 33 ans qui a quitté son pays il y a deux ans et qui vit en France depuis environ neuf mois, a déclaré « nous voulons amener notre famille ici ». Matiullah a déclaré que ses parents et ses sœurs étaient restés en Afghanistan en « grand danger » et qu’elle n’avait pas pu les contacter pendant deux semaines.

Ezat, un co-organisateur de la réunion qui a demandé à ne pas être identifié par son nom de famille, a déclaré que les talibans « récupèrent toutes les libertés que nous avions jusqu’à présent et depuis 20 ans ». Il a demandé à la France d’accueillir les réfugiés car « ce ne sont pas les talibans qui fuient le pays, ce sont les personnes dont la vie est en danger ». Macron a déclaré lundi que la France « s’acquitterait de son devoir de protéger les personnes les plus à risque », mais a également déclaré que les Européens doivent « nous protéger contre d’importants flux migratoires irréguliers ». La France a évacué près de 600 personnes de Kaboul depuis lundi, pour la plupart des ressortissants afghans ayant travaillé avec le gouvernement français ou des groupes français en Afghanistan. (AP) RUP RUP

(Cette histoire n’a pas été modifiée par le personnel de Devdiscourse et est automatiquement générée à partir d’un flux syndiqué.)

READ  La star de `` Bachelor '' Colton Underwood sort gay