« ], « filter »: { « nextExceptions »: « img, blockquote, div », « nextContainsExceptions »: « img, blockquote, a.btn, ao-button »} } »>

Ne manquez jamais un moment de Paris-Roubaix et Unbound Gravel, le Giro d’Italia, le Tour de France, la Vuelta a España et tout le reste quand > », »name »: »in-content-cta », « type  » : »lien »}} »>rejoindre Outside+.

ADELAIDE, Australie (VN) — À 20 ans, la vie n’est qu’une route ouverte.

Magnus Sheffield il s’attend à ce que le Tour de France occupe une place importante dans sa carrière au cours de la prochaine décennie.

S’il fait ses débuts sur le Tour en 2023 ou dans un ou deux ans, il ne perdra pas le sommeil.

« L’objectif cette saison est de faire mon premier Grand Tour et de vivre ce que c’est pendant trois semaines », a déclaré Sheffield. VoileActualités dans une interview exclusive.

« Que ce soit le Tour ou la Vuelta a España, l’un ou l’autre pourrait être un très bon choix. »

A lire aussi :

Sheffield a balayé sa saison recrue WorldTour, remportant trois courses et remportant presque le Tour du Danemark au général, terminant deuxième derrière Christophe Laporte en bonus de temps.

Faisant ses débuts en 2023 en beauté pour terminer deuxième mardi du prologue d’ouverture du Santos Tour Down Under, Sheffield reprend là où il s’était arrêté dans son impressionnante saison de recrue.

« Lors de ma première année avec l’équipe, ce que je voulais vraiment faire, c’était essayer beaucoup de courses différentes, des courses d’une journée, des courses par étapes d’une semaine », a déclaré Sheffield. « Je suis super excité de la façon dont l’année dernière s’est déroulée. L’un des grands objectifs de cette année est de participer à un grand tour.

READ  Les mots très forts de Deschamps sur Camavinga

Pour sa deuxième saison sur le WorldTour, le phénomène Ineos Grenadiers met les classiques du printemps au premier plan en début de saison.

Vainqueur au Brabantse Pijl en 2022 ainsi que des victoires d’étape à la Ruta del Sol et au Tour du Danemark, Sheffield fera une poussée encore plus forte dans les classiques du Nord.

Du week-end d’ouverture fin février et des Strade Bianche à Liège-Bastogne-Liège, Sheffield sera bien remplie.

« Une chose que je n’ai pas encore pu faire, c’est courir en Italie. Je n’ai jamais couru en Italie en tant que junior ou U23, mais j’espérais être là pour les Strade Bianche », a déclaré Sheffield.

« Un de mes grands objectifs était d’essayer de gagner ma première année, mais j’avais signé un contrat de trois ans, donc l’équipe avait beaucoup de confiance en moi. J’ai pu progresser assez rapidement, mais j’ai l’impression de n’avoir sauté aucune étape en cours de route.

« J’ai l’impression que je peux très bien faire du contre-la-montre, et c’est une compétence importante pour un polyvalent, surtout si vous voulez être heureux dans l’ensemble. »

De beaux débuts en tournée et un travail inachevé en Coupe du monde.

Après avoir essayé un peu de tout en 2022, Sheffield élargira ses expériences et affinera encore ses objectifs en 2023.

Un départ en grand tour et un retour aux championnats du monde seront également des objectifs importants.

Il s’est écrasé l’année dernière à Wollongong alors qu’il courait dur dans le contre-la-montre, et il espère améliorer cela à Glasgow cet été.

Une date en août pour les Mondiaux bouleverse un peu le calendrier, et Sheffield a déclaré que lui et ses entraîneurs travaillaient toujours sur le calendrier de course idéal pour 2023.

READ  France étend la limite de l'avortement après un an de tractations parlementaires | La France

« Il y a tellement de choses que je veux faire dans ma carrière », a déclaré Sheffield lors d’une conférence lundi soir à Adélaïde.

« Au début de ma carrière, j’aimerais me concentrer sur les classiques et les courses par étapes d’une semaine, mais compte tenu de mes compétences en contre-la-montre, je sens que je peux tenir le peloton sur certaines des ascensions les plus longues, donc nous le ferons. voyez comment je peux le faire pendant trois semaines », a-t-il déclaré.

« Parce que les classiques sont une grande priorité dans mon programme, c’est un peu plus difficile avec le Giro. Avec les Mondiaux en août, il y a toutes ces courses que j’ai envie de faire, mais on ne peut pas tout faire. J’espère avoir une carrière assez longue pour pouvoir tous les faire.

« Je dois m’appuyer davantage sur la direction pour savoir quelles courses sont les meilleures pour moi et quels sont les objectifs de l’équipe », a déclaré Sheffield. « C’est une équipe qui gagne. Aucun doute à ce sujet ».

Sheffield est déterminé à continuer de contribuer ses « W » au compte de l’équipe en 2023.

Après trois grandes victoires lors de sa saison recrue, Sheffield augmente à la fois les attentes et la qualité en 2023.

A 20 ans, le ciel est la limite.

Sheffield est arrivé le deuxième mardi pour ouvrir le Santos Tour Down Under. (Photo : Tim de Waele/Getty Images)