Le ministre français des Relations avec le Parlement, Olivier Veran, assiste à la séance d’ouverture de l’Assemblée nationale à Paris, France, le 28 juin 2022. REUTERS/Sarah Meyssonnier

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

PARIS, 4 juillet (Reuters) – Le président Emmanuel Macron nommera l’ancien ministre de la Santé Olivier Veran comme nouveau porte-parole du gouvernement dans le cadre d’un remaniement gouvernemental qui sera annoncé plus tard lundi, ont annoncé Le Monde et BFM TV.

Le remaniement, qui fait suite aux élections de juin au cours desquelles l’alliance centriste de Macron a perdu le contrôle du Parlement, laissera d’autres rôles clés inchangés, la Première ministre Elisabeth Borne restant à son poste, ont indiqué les médias locaux.

Le ministre des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré à la radio France Inter que lui aussi resterait.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

D’autres nominations rapportées par les médias français montrent que Macron, qui a remporté un second mandat à la présidence en avril, n’a capturé aucun nom majeur des partis d’opposition lors du remaniement, ce qu’il a fait dans le passé.

Macron aura besoin du soutien d’autres partis pour faire adopter des projets de loi au parlement, mais ce remaniement ne semble inclure aucun pacte gouvernemental avec des partis au-delà de son camp centriste.

Veran est bien connu du public français, ayant guidé la France pendant la majeure partie de la pandémie de COVID-19. Veran remplacera l’actuelle porte-parole du gouvernement, Olivia Grégoire, qui a remporté sa course pour un siège parlementaire dans un arrondissement parisien.

READ  Un journal suisse souligne l'événement dédié à la fête de l'indépendance de l'Azerbaïdjan en Suisse

Parmi les autres nouvelles nominations figureront Laurence Boone, secrétaire générale adjointe et économiste en chef de l’OCDE, qui remplacera Clément Beaune au poste de ministre des Affaires européennes, tandis que Beaune deviendra le nouveau ministre des Transports, a rapporté BFM.

Damien Abad, le ministre des Solidarités et du Handicap, qui fait l’objet d’une enquête pour suspicion de tentative de viol, va perdre son emploi, ont annoncé des médias locaux dont France 3 et BFM. L’avocat d’Abad a déclaré qu’Abad nie les allégations. Lire la suite

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Tassilo Hummel, écrit par Ingrid Melander; Edité par Jane Merriman

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.