LVMH ACCUSE UNE LIMITATION DE 7% DE SON ACTIVITÉ AU TROISIÈME TRIMESTRE

LVMH ACCUSE UNE LIMITATION DE 7% DE SON ACTIVITÉ AU TROISIÈME TRIMESTRE

PARIS / MILAN (Reuters) – LVMH a annoncé jeudi une baisse de 7% des données organiques pour son activité du troisième trimestre, un chiffre meilleur qu’attendu par les analystes, ayant partiellement compensé la bonne performance de l’activité mode et business. maroquinerie. le déclin des autres divisions, plus impactées par la pandémie de coronavirus.

En données organiques, c’est-à-dire à taux de change et périmètre constants, le pôle clé de la mode et de la maroquinerie, qui regroupe des marques comme Louis Vuitton et Christian Dior, a enregistré une hausse de 12% sur les trois mois. À septembre.

Le numéro un mondial du luxe a été contraint, comme nombre de ses concurrents, de fermer temporairement des magasins sur des marchés clés suite à l’apparition du nouveau coronavirus en Chine à la fin de l’année dernière et à sa propagation en Europe puis aux États-Unis. -Uni.

Cependant, il a noté que les signes de reprise observés en juin se sont confirmés au troisième trimestre, en particulier en Asie, où les ventes hors du Japon ont augmenté de 13%.

“Dans un contexte très perturbé, marqué par des incertitudes économiques et sanitaires persistantes, LVMH restera vigilant et renforcera sa politique de maîtrise des coûts et de sélectivité des investissements”, a souligné le groupe dans un communiqué.

LVMH a mieux résisté à la crise que la plupart de ses concurrents. Ainsi, son cours boursier n’a baissé que de 3% depuis le début de l’année malgré la suspension controversée de sa proposition d’acquérir le bijou américain Tiffany, annoncée avant le début de la pandémie.

READ  Le CAC 40 retombe à 4 750 points, malgré de bons chiffres «immo» américains.

Plus tôt dans la journée, Tiffany a surpris en publiant ses résultats préliminaires. Il a annoncé que son chiffre d’affaires en août et septembre avait augmenté, les ventes en Chine continentale restaient “extrêmement fortes” selon lui, tandis que son activité aux Etats-Unis se redressait.

Concernant LVMH, l’activité vins et spiritueux a reculé de 3% au troisième trimestre, la division parfums et cosmétiques de 16%, les montres et bijoux de 14%, tandis que la distribution sélective (ventes dans les aéroports), très exposée le tourisme et le transport aérien ont reculé de 29%.

(Sarah White et Silvia Aloisi, version française Jean-Michel Bélot et Camille Raynaud)