Les bracelets violets portés par l’équipe canadienne de soccer féminin lors de la SheBelieves Cup pour symboliser leur lutte pour l’égalité seront exposés dans le monde entier lors de la fenêtre internationale d’avril de la FIFA.

La FIFPro, le syndicat représentant les footballeurs professionnels, a déclaré que les joueuses de l’équipe nationale féminine porteront les bracelets violets « en signe de solidarité collective et de désir de changement positif ».

Le syndicat note que les femmes canadiennes ont lancé la tendance, symbolisant l’égalité, à rendre public leur conflit de travail avec Canada Soccer. Avant les matchs de la SheBelieves Cup aux États-Unis en février, les Canadiens portaient également des chandails violets avec les mots « Enough Enough » gravés dessus.

Les autres équipes du tournoi portaient également les bracelets violets, tout comme l’entraîneur du Canada, Bev Priestman.

« Trop souvent, les joueuses de football doivent sacrifier ou risquer des parties de leur carrière pour apporter le changement nécessaire, même si ce changement est axé sur les droits fondamentaux tels que le traitement équitable, le respect et l’égalité », a déclaré la FIFPro dans un communiqué sur Jeudi.

Le syndicat a déclaré que des progrès avaient été réalisés « au plus haut niveau » récemment, la FIFA déclarant qu’elle visait l’égalité totale d’ici la Coupe du monde féminine de 2027.

« Avec cet engagement prêt à être consacré, la FIFPro et ses syndicats membres continueront à conduire et à soutenir les progrès vers des règles du jeu équitables au niveau national pour les joueurs du monde entier », a déclaré la FIFPro.

HORLOGE | Les joueurs de soccer canadiens critiquent l’inégalité salariale :

Les footballeurs canadiens dénoncent les inégalités salariales

Les parlementaires ont été « stupéfaits » par les témoignages de l’équipe nationale féminine de football détaillant le manque de financement, de transparence et d’égalité dont ils bénéficient par rapport aux équipes masculines, a déclaré une ancienne joueuse de l’équipe féminine.

« Je n’ai jamais été plus insulté »

En mars, des joueuses canadiennes ont déclaré à un comité parlementaire à Ottawa que l’équipe féminine canadienne avait essentiellement été traitée après coup par rapport à l’équipe masculine.

Les joueuses, qui ont fait un total de 732 apparitions pour le Canada au niveau senior, ont inclus des témoignages de la capitaine Christine Sinclair et de ses coéquipières Janine Beckie, Sophie Schmidt et Quinn, qui ne porte qu’un seul nom,

Sinclair a déclaré au comité qu’elle avait communiqué les préoccupations de l’équipe à l’ancien président de Canada Soccer Nick Bontis l’année dernière, mais qu’elles avaient été largement ignorées.

« Sur une note personnelle, je ne me suis jamais senti plus insulté que le propre président de Canada Soccer, Nick Bontis, lorsque nous l’avons rencontré l’année dernière pour discuter de nos préoccupations », a déclaré Sinclair le 9 mars. demande d’indemnisation au nom de l’équipe nationale féminine. La présidente de Canada Soccer a écouté ce qu’elle avait à dire et plus tard au cours de la réunion, elle a parlé de « de quoi Christine se plaignait-elle ? »

« Pour moi, cela en dit long sur le manque de respect de Canada Soccer pour son équipe nationale féminine. »

Onze jours plus tard, Bontis a déclaré au comité parlementaire qu’elle avait tendu la main pour s’excuser auprès de Sinclair, qui a témoigné qu’elle avait été offensée par son langage lors des pourparlers sur le travail.

Bontis a déclaré que même si elle ne se souvenait pas d’avoir utilisé un tel langage, « je ne le conteste pas et mon choix exact de mots n’est pas le point. Ce qui compte, c’est qu’elle a estimé que j’avais traité ses préoccupations de manière irrespectueuse. Je me sens mal de l’avoir fait se sentir par ici. » « . « il ajouta

Préparation des matchs amicaux

Les Canadiens, sixièmes au classement, sont actuellement en France, se préparant pour un match amical le 11 avril contre le numéro 5 français au Mans.

Marie-Yasmine Alidou a remplacé Quinn blessé. Canada Soccer a déclaré que Quinn, un milieu de terrain qui ne porte qu’un seul nom, souffrait d’une blessure antérieure et n’avait pas participé au camp.

Alidou, un milieu de terrain de 27 ans originaire de Saint-Hubert, au Québec, joue pour Famalicao du Portugal. Il a une limite absolue, depuis une défaite 1-0 contre l’Espagne en février 2022.

Le match contre la France est la seule rencontre pour les Canadiens dans la fenêtre internationale d’avril. Priestman prépare son équipe championne olympique pour la Coupe du monde, qui débutera le 20 juillet en Australie et en Nouvelle-Zélande.