Sautant de la 29e place après la première course, Lucas Braathen a remporté une impressionnante victoire lors d’un slalom de Coupe du monde dimanche à Wengen, en Suisse.

Braathen s’est assis dans la loge du leader de la zone d’arrivée pendant 45 minutes avec un regard de plus en plus incrédule jusqu’à ce qu’il voie le dernier coureur, son coéquipier en Norvège, Henrik Kristoffersen, franchir une porte en vue d’une nette victoire. .

L’erreur a donné la victoire à Braathen, qui était près d’une seconde plus rapide que n’importe quel rival dans la deuxième course sur la neige qui cisaille sous le soleil brûlant.

Au final, Braathen a affiché un temps combiné de 1:41:48, 0,22 seconde devant le Suisse Daniel Yule. Le champion olympique de 2010 Giuliano Razzoli, d’Italie, était à 0,29 derrière à la troisième place pour son meilleur résultat en six ans à 37 ans.

HORLOGE | Braathen l’emporte après avoir commencé dimanche avec le numéro 31 :

Lucas Braathen grimpe étonnamment dans le classement et remporte l’épreuve de slalom de la Coupe du monde

Le Norvégien Lucas Braathen a pris la 29e place après la première course de la Coupe du monde FIS de ski alpin à Wengen, en Suisse. Une solide performance dans la seconde lui a permis de remporter le titre de slalom masculin de manière époustouflante. 5:32

Erik Read, de Calgary, a terminé 22e sur 24 finissants en 1:43,56.

La victoire de Braathen a également été remarquable pour avoir commencé la journée parmi des coureurs de rang inférieur portant le dossard numéro 31.

READ  neige en plastique? Une étude révèle que des milliards de particules de plastique tombent chaque année dans les Alpes suisses

Blessure au genou de fin de saison il y a un an

C’était le deuxième dimanche consécutif qu’un outsider remportait un slalom suisse, après que Johannes Strolz ait porté le numéro 38 à la victoire dans la ville voisine d’Adelboden.

« Les mots ne peuvent décrire à quel point je suis reconnaissant », a déclaré Braathen, 21 ans, dont le classement a chuté après une blessure au genou qui a mis fin à la saison au slalom géant d’Adelboden il y a un an.

Braathen avait également été rapide lors de la première manche dimanche, jusqu’à ce qu’il perde son rythme dans la moitié inférieure pour se qualifier à peine parmi les 30 meilleurs coureurs se qualifiant pour la deuxième étape.

« Après mon erreur dans la première course, je tenais à me racheter dans la seconde », a déclaré Braathen, dont le père est norvégien et la mère brésilienne.

Braathen a été aidé par l’utilisation précoce de la surface de neige de la deuxième course et une configuration de porte conçue par un entraîneur de l’équipe de Norvège.

Une section médiane raide et délicate a vu plusieurs coureurs se heurter. L’espoir italien Alex Vinatzer a perdu un ski, l’Autrichien Christian Hirschbuehl a perdu les deux et le Suisse Luca Aerni a été projeté en l’air avec les deux skis bien au-dessus de la neige.