Les deux agences des Nations unies, l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont convenu de coopérer à la reprise du secteur du voyage et appellent à la levée des mesures sur les voyages qui continuent de contribuer au stress économique et social. .

Les commentaires ont été faits lors du Comité d’urgence du Règlement sanitaire international qui s’est tenu à Genève début janvier, au cours duquel les membres ont noté que les mesures telles que les tests, l’isolement, la quarantaine et les vaccinations imposées aux voyageurs doivent être basées sur des évaluations à risque, rapporte SchengenVisaInfo.com.

Ces derniers jours, un nombre croissant de pays différents ont déjà commencé à assouplir leurs règles de voyage dans le monde, les mettant en conformité avec les recommandations de l’OMS pour une mobilité internationale sûre, après que cette dernière a affirmé que les restrictions de voyage imposées n’avaient pas affecté la propagation du virus. .

Un communiqué de presse publié aujourd’hui par l’OMT indique que les dirigeants de l’Organisation mondiale de la santé et de l’Organisation mondiale du tourisme à Genève ont également convenu de l’importance d’assouplir ou de lever les interdictions de voyager.

Pour sa part, le secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, a déclaré que le tourisme mondial avait suivi tous les conseils donnés par l’OMS depuis le début de cette crise.

En outre, le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a ajouté que la santé doit rester une priorité absolue, même si les mesures sanitaires sont facilitées par les pays.

READ  Swisscom nomme un nouveau PDG malgré les inquiétudes liées à la fibre

« En fondant leurs décisions sur des preuves et une approche basée sur les risques adaptée à leur contexte spécifique, les pays peuvent trouver le juste équilibre entre la sécurité des personnes, la protection des moyens de subsistance et de l’économie, et le maintien de l’ouverture des frontières ». également ajouté.

Selon l’OMT, les destinations du monde entier signalent une augmentation du nombre de touristes en raison de l’assouplissement des mesures et de la levée des restrictions, ce qui pourrait avoir un impact positif sur la reprise économique.

En ce sens, la Suisse est l’une des principales destinations en Europe, qui a revu ses restrictions de voyage et accueilli par la même occasion la délégation de l’OMT au début d’une semaine de rencontres critiques.

>> La Suisse lève toutes les exigences de voyage liées au COVID-19 et autres restrictions

En outre, le Dr Michael Ryan, directeur exécutif du programme d’urgence sanitaire de l’OMS, a souligné que pour construire une architecture mondiale, il est nécessaire de renforcer la confiance dans les sociétés et les économies dans le contexte de la pandémie, ainsi que d’autres opportunités pour le tourisme. y contribue. processus dans lequel l’OMT joue également un rôle fondamental.

Des données récentes publiées le 25 janvier par l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) montrent qu’au 10 janvier de cette année, près de deux personnes sur trois dans la Région européenne avaient été infectées au moins une fois par le COVID-19, ce qui signifie 63 % de la population du continent.

Cependant, depuis que les premiers cas de COVID-19 ont été détectés dans la région, un total de 123 millions de cas ont été détectés, soit plus d’un tiers des cas confirmés dans le monde.

READ  Jours sombres pour le tourisme dans la Ville Lumière