Cet article est tiré du numéro de juillet 2022 de The Critic. Pour recevoir le magazine complet, pourquoi ne pas vous abonner ? En ce moment, nous proposons cinq numéros pour seulement 10 £.


moiLe premier mandat d’Emmanuel Macron a été entaché par le comportement ridiculement violent de son ami Alexandre Benalla, un abruti de la sécurité. Finalement, une affaire mineure n’a pas résonné en dehors de l’hexagone. Le deuxième du président cinq ans elle est déjà confrontée à un problème beaucoup plus grave, potentiellement international, qui pourrait venir la définir.

Dans une improvisation hâtive et sans preuves sur Twitter, le ministre de l’Intérieur, l’ami de Macron, Gérald Darmanin, un homme rusé qui ne fait actuellement l’objet d’aucune accusation de viol, a imputé le chaos de la finale de la Coupe d’Europe le 28 mai à la production et à la vente « industrielles ». de billets contrefaits (fabriqués au Royaume-Uni) aux fans de Liverpool.

L’UEFA, Darmanin et Amélie Oudéa-Castéra, la ministre des sports tordue, idiote et baveuse, cherchent désespérément à se disculper. Ces deux derniers ont menti lors d’une audience de trois heures au Sénat.

Partenaire ou pas, la position de Darmanin est pitoyable. En 2023, la France accueillera la Coupe du monde de rugby sur des sites tels que le Stade de France. L’année suivante, Paris reçoit le bâton empoisonné des Jeux Olympiques. Une des missions de Darmanin, position étrange pour un xénophobe, est de préparer la France à de tels événements.

C’est un grand malheur pour Darmanin que Macron le soutienne totalement, sans palliatif, au-delà de tout cœur, comme le ferait n’importe quel président lorsque la probité de son gouvernement est mise en cause par le mensonge de l’homme et que les résultats des élections législatives ont été décevants. Les sondages indiquent que jusqu’à 90 % de la population française considère Darmanin comme un menteur.

READ  Suisse - Le projet de réforme des retraites face au vote du public

Scouse-bashing ne fera qu’empirer la situation. Peu curieux et malhonnête, Darmanin ne parvient pas à saisir les idiosyncrasies provocantes de Liverpool, ses conneries énergiques, sa place de cheville dans la psyché britannique. C’est une ville aimée et sentimentalisée en France, une Marseille au ciel gris. Post-Hillsborough a été trahi par la justice britannique. Son peuple ne sera plus un bouc émissaire.

Darmanin apprendra ce que c’est que d’être taclé par derrière par Jimmy Case ou Graeme Souness. Certaines de ses excuses sont l’envers du pathétique. Par exemple, « Le stade n’avait que trois mois pour se préparer lorsque la finale a été déplacée de Saint-Pétersbourg. » Cela a provoqué l’incrédulité. Tout comme l’énorme écart entre le nombre de passagers du stade fourni par la RATP et le nombre évoqué à l’improviste par Darmanin.

Le stade ne devrait tout simplement pas être là où il est.

Il ne peut pas blâmer les cochons parce qu’il est le patron des cochons et que le premier devoir d’un cochon est de sauver sa propre peau. il ne peut pas blâmer la racaille, Quoi Sarkozy a appelé la mafia des bidonvilles criminels de Seine-Saint-Denis. Ce serait rompre les rangs, sacrifier une vache sacrée en admettant ce que tout le monde, y compris Macron, sait mais n’ose pas dire : la racaille est hors de contrôle dans zones urbaines sensibles, zones prioritaires, zones de redynamisation urbaine. La taxonomie des zones interdites est un euphémisme, un masque.

Quand Darmanin affirme que sans les décisions de la préfecture il y aurait eu des morts, il s’enfonce dans un bourbier de mensonges. le chaos était causé par la préfecture sous la direction du préfet autoritaire et fiable, Didier Lallement.

READ  Mia Griffin une impressionnante neuvième en France, Nicolas Roche en quête de contrat

Il existe de nombreuses preuves que les cochons ont attaqué les supporters avec des matraques et des gaz lacrymogènes, mais sont restés les bras croisés pendant la racaille, armés de machettes et de couteaux, ont agressé ces supporters qui, dans la zone de ce stade, sont une carrière. Les cochons du monde entier entretiennent une relation engagée avec les criminels : « Chaque flic est un criminel » : Lallement et Darmanin démontrent le point de vue des Stones sur « Sympathy for the Devil ».

Mais se débarrasser de cette paire embêtante ne… se balancer l’omniprésent Jean-Luc Mélenchon, la racaille’s un apologiste avec un mégaphone – atténuant l’erreur fondamentale qui afflige le Stade de France. Ni la énième diatribe du petit Éric Zemmour contre les immigrés, l’anarchie et le communautarisme.

Aucun de ceux-ci ou des dizaines d’autres qui se prononcent sur ce qu’on appelle absurdement « la honte de la France » ne semble capable d’apprécier que le problème est à la fois historique et urbain. Elle découle d’un échec de trois décennies de planification stratégique.

Le stade ne devrait tout simplement pas être là où il est. Il est situé à seulement 8 km de la place de la Concorde. Il a été construit pour la Coupe du monde de 1998. Cinq sites potentiels avaient été envisagés. Les autres, situées dans de nouvelles villes satellites, ont été jugées trop éloignées du centre de Paris, même si les 35 km jusqu’à Marne La-Vallée n’ont pas déjoué le succès de Disneyland. La distance, plus qu’un environnement approprié, a déterminé le site. Cependant, les instances sportives, politiques, architectes et ingénieurs ont oublié dans leur enthousiasme de rencontrer les voisins.

READ  Pour éviter une deuxième vague, Johnson demande aux employés de bureau de rester à la maison

Peut-être ont-ils été sages dans leur omission. Il y a quelques années, j’ai fait le tour de Bobigny avec un ami à la recherche de lieux de tournage. Portes fermées. Cependant, Hugues a oublié où il se trouvait et est sorti de la voiture pour prendre une photo. En quelques secondes, parmi les tours décrépites, les voitures incendiées, les cabrioles et les pi-chiens affamés, un comité d’accueil est apparu pour nous accueillir au pays de l’espoir.

Ce devrait être une Olympiade intéressante, que Darmanin et Oudéa-Castéra assisteront sans aucun doute de là où se trouve la porte tournante du hasard (la pantoufle) les a déposés.