© Clé de voûte/Christian Beutler

Les autorités suisses affirment que l’Italie bloque le retour des demandeurs d’asile malgré un accord international sur la migration.

Ce contenu a été publié le 25 décembre 2022 – 11:55

Clé-SDA/SWI/ug

Le secrétaire d’État aux migrations (SEM) a déclaré que le gouvernement italien avait notifié à la Suisse il y a trois semaines une suspension temporaire de l’accord de Dublin qui réglemente les responsabilités en matière d’examen des demandes d’asile entre les États membres de l’Union européenne, la Suisse, la Norvège , Islande et Liechtenstein.

À la suite de la suspension, 184 personnes ne peuvent pas être renvoyées en Italie, a confirmé dimanche le SEM dans le journal NZZ am Sonntag.

L’Italie a déclaré qu’elle avait du mal à faire face à un grand nombre de nouveaux migrants traversant la mer Méditerranée par bateau alors que la pression monte sur les centres de réfugiés en Suisse.

Sur les 184 personnes concernées, 152 sont des demandeurs d’asile et les autres n’ont pas de séjour légal en Suisse, selon le SEM. Toutefois, les transferts basés sur l’accord bilatéral de réadmission entre la Suisse et l’Italie ne sont pas concernés par cette mesure.

Les centres d’asile en difficulté

Le bureau a déclaré avoir pris note de la décision de l’Italie et annulé certains transferts à court terme. Cependant, il espère que Rome reprendra ses obligations en vertu de l’accord de Dublin dans un proche avenir.

La décision de l’Italie intervient à un moment où les autorités cantonales suisses en charge des questions d’asile peinent à fournir suffisamment de logements aux demandeurs.

READ  Explication : pourquoi un tribunal français a-t-il confirmé l'interdiction du burkini à Grenoble ?

« Ces 184 personnes bloquent la capacité limitée que nous préférerions utiliser pour les personnes en quête de protection qui peuvent rester ici plus longtemps », a déclaré Florian Düblin, secrétaire général des directeurs cantonaux de la police et de la justice, cité par le journal.

Il y a dix jours, le gouvernement suisse a approuvé le déploiement de jusqu’à 500 militaires pour faire face à l’afflux de réfugiés et de demandeurs d’asile ces derniers mois.

Conforme aux normes JTI

Conforme aux normes JTI

En savoir plus: SWI swissinfo.ch certifié par la Journalism Trust Initiative