Désormais, la quarantaine ne durera que dix jours, tandis qu’un seul test négatif suffira à établir qu’une personne est guérie.

Pour Le Figaro avec l’AFP

L'Italie, premier pays touché d'Europe, a payé un prix élevé pour l'épidémie et a dépassé les 36 000 décès, avec plus de 350 000 cas diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.
L’Italie, premier pays touché d’Europe, a payé un prix élevé pour l’épidémie et a dépassé les 36 000 décès, avec plus de 350 000 cas diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. Vincenzo PINTO / AFP

Le Comité technique et scientifique italien (CTS), l’organe qui conseille le gouvernement de Rome dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19, propose des mesures pour alléger le protocole sanitaire, comme la réduction de la quarantaine à dix jours.

Jusqu’à présent, en cas de test positif ou de contact étroit avec une personne testée positive, la règle était d’imposer une quarantaine de 14 jours et deux tests négatifs par la suite pour être considérée comme guérie. Désormais, la quarantaine, selon la proposition de la CTS qui n’a pas encore été adoptée lundi ou mardi par le gouvernement, ne durera que dix jours, alors qu’un seul test négatif suffira à établir qu’une personne est guérie, selon un communiqué de le CTS. posté dimanche soir. Cette règle serait valable pour les patients asymptomatiques, tandis que les personnes qui ont développé des symptômes seront soumises aux mêmes dispositions dans le cas où elles n’auraient pas présenté de symptômes au cours des trois derniers jours.

Le ministre italien de la Santé, Roberto Speranza, a déclaré dimanche, après une réunion avec des membres de la CTS, qu’il proposerait également au gouvernement d’interdire toutes les parties, publiques ou privées. Rome envisage également d’arrêter les activités sportives amateurs, comme le football ou le basket-ball entre amis. “Après des semaines de règle essayant d’élargir les fissures, nous sommes maintenant obligés de les ajuster.“il ajouta.

READ  Au Liban, Emmanuel Macron lance une feuille de route pour le nouveau gouvernement

L’Italie, premier pays touché d’Europe, a payé le prix fort de l’épidémie et a dépassé les 36 000 décès, avec plus de 350 000 cas diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. Il a récemment vu une augmentation des cas, obligeant le gouvernement à envisager des mesures encore plus sévères.

Le gouvernement italien a décidé pour le moment de rendre l’utilisation du masque obligatoire en toutes circonstances et en tous lieux hors du domicile et a prolongé l’état d’urgence en raison de l’épidémie de Covid-19 jusqu’au 31 janvier.