TEHERAN, Iran (AP) – L’Iran a dénoncé samedi les allégations de grands pays industrialisés selon lesquelles Téhéran serait à l’origine de l’attaque meurtrière de la semaine dernière contre un pétrolier dans la mer d’Oman, a rapporté l’agence de presse officielle IRNA.

Le rapport cite le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, déclarant que l’Iran « condamne fermement » la déclaration de vendredi des ministres des Affaires étrangères du Groupe des Sept. Le groupe est composé de représentants de la Grande-Bretagne, du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon et des États-Unis.

Khatibzadeh a déclaré que la déclaration portait des accusations non fondées contre l’Iran. Il a qualifié l’accusation de « scène » créée par Israël et a déclaré qu’Israël avait une longue histoire d’élaboration de « complots » similaires.

Le navire Mercer Street est géré par une société appartenant à un milliardaire israélien, et Israël, ainsi que les États-Unis et la Grande-Bretagne, avaient précédemment pointé du doigt Téhéran.

Le G-7 a déclaré vendredi que l’attaque du 29 juillet dans les eaux internationales de la mer d’Oman au large des côtes d’Oman, qui a tué deux personnes, était « une violation flagrante du droit international ». Ils ont ajouté que « toutes les preuves disponibles indiquent clairement l’Iran ».

« Nous condamnons l’attaque illégale commise contre un navire marchand », ont déclaré les ministres des Affaires étrangères dans un communiqué commun. « Il s’agissait d’une attaque délibérée et ciblée, et d’une violation flagrante du droit international.

Khatibzadeh a déclaré que l’Iran s’était engagé à assurer la sécurité dans le golfe Persique et le détroit d’Ormuz et a déclaré que l’Iran était prêt à travailler avec les nations pour former un système de sécurité collective tout en défendant sa souveraineté.

READ  Lettre : L'immigration n'est pas la réponse | Des lettres

Dans leur déclaration, les pays du G-7 ont déclaré que « le comportement de l’Iran, ainsi que son soutien aux forces du pouvoir et aux acteurs armés non étatiques, menacent la paix et la sécurité internationales ».

« Nous appelons l’Iran à cesser toutes les activités qui ne sont pas conformes aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU, et appelons toutes les parties à jouer un rôle constructif dans la promotion de la stabilité et de la paix régionales », ont-ils déclaré.

Les ministres ont appelé les navires de la région à « naviguer librement conformément au droit international ».

L’Iran a régulièrement nié toute responsabilité pour les précédentes attaques similaires dans la région.