• Les ventes sur 9 mois du groupe Bouygues progressent de 4%
  • Le groupe pointe vers des perspectives incertaines
  • Les actions chutent jusqu’à 4% en début de séance

PARIS, 17 novembre (Reuters) – Le conglomérat français de construction et de télécommunications Bouygues a abaissé jeudi son objectif de marge bénéficiaire de 4% pour son activité de construction routière Colas dans un contexte d’incertitude sur la hausse des coûts.

L’entreprise familiale Bouygues, qui a historiquement bénéficié d’une rentabilité plus élevée au sein du plus grand diffuseur de télévision privé français TF1 et de son activité de télécommunications, a déclaré qu’il n’était pas pertinent de donner un objectif de rentabilité pour Colas en 2023. .

L’action Bouygues était en baisse de 3,9% à 08h43 GMT, avec des perspectives incertaines pour Colas suite à l’échec de son offre de fusion de TF1 avec la deuxième chaîne de télévision française M6.

« L’inflation est élevée », a déclaré le directeur financier Pascal Grangé aux journalistes lors d’un appel, ajoutant que les taux étaient supérieurs à 20% dans certains pays européens.

« Il y a des territoires où elle est particulièrement forte : les Etats-Unis… mais encore plus en Europe de l’Est », a-t-il dit.

La hausse des coûts du bitume et de l’énergie sont les deux principaux moteurs de l’inflation chez Colas, a déclaré Grangé.

L’inflation améliore également les revenus du groupe Bouygues, qui ont augmenté de 4 % au cours des neuf premiers mois de 2022 par rapport à l’année précédente pour atteindre 29,7 milliards d’euros (30,9 milliards de dollars).

La baisse de ses prévisions de Colas a éclipsé une solide performance commerciale de Bouygues Telecom, qui a ajouté 368 000 clients mobiles et 473 000 clients haut débit sur les neuf mois à fin septembre.

READ  Air France va rouvrir de nouvelles lignes transatlantiques

Bouygues mise sur sa récente acquisition du groupe de services techniques Equans d’Engie (ENGIE.PA) diversifier ses activités et améliorer ses revenus récurrents.

Le rapprochement entre Equans et Energies & Services de Bouygues crée une nouvelle activité indépendante, la plus importante de Bouygues, avec un chiffre d’affaires combiné d’environ 17 milliards d’euros et 97 000 collaborateurs dans plus de 20 pays, dont 75 000 proviendront d’Equans.

Les analystes de HSBC prévoient que l’accord devrait augmenter la part des revenus récurrents durables de Bouygues, contrairement à la dynamique commerciale fluctuante d’autres unités telles que la construction et les médias.

(1 $ = 0,9628 euros)

Reportage de Mathieu Rosemain, montage par Tassilo Hummel et Alexander Smith

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.