Pour justifier le licenciement brutal de Sébastien Thoen, Canal + a affirmé qu’il n’était pas lié à sa présence dans une parodie moqueuse de Pascal Praud et Pros Time.

Brusquement viré par Canal +, Sébastien Thoen est resté discret, le désormais ancien chroniqueur de Canal Sports Club et du Journal du Hard n’a pas officiellement réagi à l’annonce de son départ de la chaîne cryptée suite à sa participation à une parodie de L’Heure des Pros, le magazine de course de Pascal Praud sur Cnews. Si environ 150 collaborateurs et consultants de Canal + ont apporté leur soutien à Sébastien Thoen, la direction de la chaîne Bolloré n’a pas changé d’avis sur cette question. Mais ce mercredi, Gérard-Brice Viret, PDG du groupe de chaînes Canal + précise que son ancien salarié n’a pas été licencié précisément pour ce sketch très drôle, mais pour une raison beaucoup plus précise.

Le directeur de Canal + a reconnu que c’était la présence dans l’ensemble de Julien Cazarre qui avait provoqué cette lourde sanction. ” Ce n’est pas à cause de cette représentation. Nous devons aller au bout de l’histoire. C’est parce que Sébastien a été montré à des gens qui dénoncent et dénigrent sans cesse dans les antennes concurrentes, la direction et le département des sports de Canal +. En exposant cette personne (NDLR: Julien Cazarré) quelque part, il a légitimé ses propos et tout son mépris. Nous n’acceptons pas de dénigrer les équipements sportifs et Canal +. C’est pour cette raison et non pour le croquis “Expliqué, Europe 1Gérard-Brice Viret, qui a alors rappelé que la chaîne cryptée appréciait l’humour, citant par exemple la présence dans l’antenne de Groland ou encore le Jamel Comedy Club. Le plus surprenant, c’est que Zozos Migrateurs, l’émission du trio Cazarre-Thoen-Séraphine est toujours disponible sur MyCanal.

READ  A Si Grand Soleil en avance: résumé de l'épisode du lundi 12 octobre 2020 [SPOILERS] - Série d'actualités télévisées