Libra Infusions Limited, société cotée en bourse, un fabricant de fluides intraveineux (IV) et de médicaments parentéraux, est devenue dimanche la pire action de la Bourse de Dhaka (DSE) en perdant 5,2% de son prix par rapport à la séance de bourse précédente.

Le même jour, la société a déclaré un dividende en espèces de 5 % pour l’exercice 2019-20 après deux ans. Malgré la déclaration de dividende, il a été le plus grand perdant de toutes les actions et s’est négocié à 902,50 Tk par action.

Libra Infusions n’avait pas divulgué ses états financiers trimestriels depuis mi-2019 en raison d’un différend avec son prêteur AL-Arafah Islami Bank Limited.

Mais à partir de ce mois-ci, il a commencé à divulguer ses états financiers en attente et a jusqu’à présent publié les rapports non audités pour trois trimestres à la fois.

Dimanche, il a publié le relevé des résultats et des dividendes pour l’exercice 2019-2020.

Selon la divulgation, Libra a subi une perte de 1,16 crore Tk et sa perte par action était de 7,78 Tk au cours de l’exercice 2020.

Au cours de l’exercice 2018-2019, son bénéfice après impôt était de 15,8 lakh Tk et il a versé un dividende en espèces de 5% aux actionnaires.

Avant son différend avec AL-Arafah Islami Bank, la société versait de bons dividendes à ses actionnaires.

Il avait versé 20% d’actions et 30% de dividendes en espèces pour l’exercice 2016-17.

La société a déclaré que son assemblée générale annuelle (AGA) aura lieu le 21 août conformément à une ordonnance du tribunal via une plateforme numérique.

READ  Voici 7 raisons de ne pas se précipiter dans la voiture électrique

Afin d’identifier les actionnaires ayant droit au dividende, le 11 août a été fixé comme date d’inscription à l’Assemblée Générale.

Libra Infusions a démarré ses activités en 1985 et a établi une usine à Mirpur avec l’assistance technique d’une société basée en Suisse. Il a été intégré au DSE en 1994.

En 2009, la société s’est lancée dans un projet de construction d’une deuxième unité dans son usine de Mirpur.

Pour cela, il a contracté un prêt de crore Tk84 auprès de la banque Al-Arafah Islami. Mais l’entreprise a commencé à s’effondrer après un différend sur le paiement du prêt.