Plus d’eau ne signifie pas nécessairement plus d’électricité provenant des centrales hydroélectriques. © Keystone / Christian Beutler

Les rivières qui débordent de la Suisse, gonflées par des pluies excessives, ont entraîné la réduction de certaines centrales hydroélectriques.

Ce contenu a été publié le 16 juil. 2021-17: 21

swissinfo.ch/mga

Près de 60% de la production d’électricité de la Suisse est dérivé de l’énergie hydroélectriqueLien externe, avec 677 plantes réparties dans tout le pays.

Mais plus d’eau ne conduit pas nécessairement à plus de production d’énergie à partir de cette source. Plusieurs rivières, comme l’Aar, font rage trop fort pour que les centrales hydroélectriques puissent y faire face.

Six centrales fluviales gérées par le fournisseur BKW ont été contraintes de fermer temporairement, a déclaré le porte-parole de la société Stefan Bütler à la chaîne publique suisse SRF.

« De nombreux systèmes fonctionnent à moitié de leur capacité. Certains sont complètement éteints. J’estime que nous fonctionnons actuellement à environ 40% de la production », a-t-il déclaré.

La centrale hydroélectrique d’Eglisau sur le Rhin, dans le nord-ouest de la Suisse, fonctionne à 20% de sa capacité, ont indiqué les opérateurs Axpo.

Le problème est triple : les turbines ne sont pas conçues pour faire face à un débit d’eau aussi puissant ; dans certaines régions, des systèmes de prévention des inondations détournent l’excès d’eau du cours normal de la rivière; Et il y a une crainte que les rivières ramassent des débris lorsqu’elles débordent, risquant d’endommager les turbines.

Il y a encore assez de production d’énergie.

Cependant, il y a actuellement peu de crainte que la réduction de la capacité des centrales hydroélectriques entraîne une pénurie d’électricité, selon l’Office fédéral de l’énergie.

Les usines de stockage et de pompage ont une capacité plus que suffisante pour compenser les opérations réduites des usines qui fonctionnent sur les cours d’eau. Ces installations compensent également en hiver lorsque les rivières sont moins pleines, a expliqué à SWI à swissinfo.ch Christian Dupraz, responsable de l’énergie hydroélectrique au ministère de l’Énergie.

Si les crues des rivières causent des problèmes dans certaines parties de la Suisse, ce n’est pas le cas dans tout le pays, a-t-il ajouté.

« La Suisse exporte de l’électricité pendant les mois d’été, donc bien qu’il y ait actuellement une réduction des exportations, il n’y a pas de pénurie d’électricité », a déclaré le porte-parole d’Axpo, Nöel Graber, à SWI swissinfo.ch.

« Même si la pluie continuait pendant des semaines, il n’y aurait aucun problème à répondre à la demande d’électricité. »

Les fortes pluies qui ont perturbé la Suisse et les pays voisins devraient s’atténuer au cours du week-end et un temps plus ensoleillé est attendu la semaine prochaine.

READ  La France gèle 31 propriétés de luxe appartenant à huit milliardaires russes sanctionnés