Les gens marchent dans le jardin des Tuileries près du musée du Louvre à Paris, au milieu de l’épidémie de coronavirus (COVID-19) en France, le 19 février 2022. REUTERS/Gonzalo Fuentes

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

PARIS, 28 juin (Reuters) – L’Etat français va augmenter les salaires des fonctionnaires de 3,5% pour lutter contre la hausse de l’inflation, a annoncé mardi le ministre du Secteur public Stanislas Guerini.

« Compte tenu d’une inflation sans précédent, nous avons pris une mesure exceptionnelle, une augmentation générale du taux de salaire des fonctionnaires », a déclaré Guerini sur Twitter, confirmant des informations syndicales.

L’indice utilisé pour le calcul global des rémunérations des fonctionnaires est gelé depuis 2017.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Cette décision intervient alors que les législateurs préparent une législation pour renforcer le pouvoir d’achat des ménages en augmentant certaines formes d’aide gouvernementale de 4%, pour un coût de 8 milliards d’euros (8,47 milliards de dollars) de juillet à avril de l’année prochaine, a rapporté dimanche le journal économique Les Echos. Lire la suite

La banque centrale française a prévu ce mois-ci que l’inflation s’établirait en moyenne à 5,6 % cette année avant de tomber à 3,4 % en 2023 et de ralentir juste en dessous de l’objectif de 2 % de la Banque centrale européenne en 2024. lire la suite

Cette décision intervient également alors qu’un nombre croissant d’employés du secteur privé, du pétrole aux aéroports, en passant par les transports aériens et le camionnage, ont appelé à des augmentations de salaire pour compenser la hausse du coût de la vie et à des grèves pour soutenir leurs revendications. .

READ  Ce sont les 10 femmes les plus riches, pas africaines - Bloomberg

Les troubles sociaux augmentent la pression sur le président Emmanuel Macron et son gouvernement après que lui et son parti centriste ont perdu le contrôle du parlement lors d’une élection au début du mois. Ses adversaires ont pour l’instant exclu toute forme de coalition ou de pacte avec son parti.

(1 $ = 0,9445 euros)

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Renseignements auprès de Caroline Pailliez; Edité par Tassilo Hummel, Sudip Kar-Gupta et Angus MacSwan

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.