Le capitaine des Wallabies, Michael Hooper, a déclaré que son équipe allait déchirer les Français. Image : Daniel Pockett / Getty Images

Trois tests-matchs en l’espace d’une semaine ont contraint les Wallabies à moins s’entraîner et pourraient signifier un remaniement important pour le troisième et dernier affrontement avec la France à Brisbane samedi.

Mais le capitaine Michael Hooper a déclaré qu’il s’agissait de décisions pour « mardi soir », et que les Wallabies prévoyaient de « blesser » les visiteurs lors du deuxième match de la série à Melbourne.

Le calendrier serré est nouveau pour les Wallabies, qui ont commencé la série avec ce que l’entraîneur Dave Rennie a qualifié de « peu impressionnante » 23-21 samedi dernier.

Lire la suite

Mais alors que Rennie n’a pas été en mesure de mettre ses élèves à travers une semaine complète de travail pour se préparer à un deuxième effort, Hooper a déclaré que l’intensité du nombre réduit de sessions avait monté en flèche.

Avec la même équipe de 23 joueurs donnant une chance de s’améliorer, à l’exception d’un changement dans la première ligne d’ouverture, Hooper a déclaré que les joueurs l’avaient « chassé » à l’entraînement et étaient prêts pour une meilleure performance à AAMI Park.

« Nous voulons nous améliorer considérablement cette semaine… nous pensons que nous pouvons blesser ces gars », a-t-il déclaré lundi.

« Nous croyons que nous avons beaucoup plus en nous. Nous pensons que nous pouvons faire du mal à ces gars-là. Ils vont passer au niveau supérieur, ils ont fait cinq changements depuis le début, et ils vont apporter beaucoup de physique.

« Nous devions réduire le nombre d’entraînements mais pas diminuer l’intensité. Quand nous avons été dans le parc, nous l’avons poursuivi.

READ  De jeunes chasseurs de fossiles découvrent un manchot géant éteint

« Nous devons avoir une présence physique et parfois il n’y a qu’une seule façon de le faire, et c’est de participer à l’entraînement. »

La France n’a pas remporté de test en Australie depuis 1990, mais est sortie des blocs à Brisbane samedi dernier, forçant les Wallabies à rebondir après un déficit initial de 15-0.

Taniela Tupou a été injectée dans le onze de départ, et les Français sont également passés au premier rang, amenant le pilier géant de 192 cm et 130 kg Wilfrid Hounkpatin. À seulement 178 cm, Tupou donne une certaine taille, mais rien dans la catégorie de poids avec une tique de plus de 130 kg.

« C’est beaucoup de poids à l’avant pour les deux équipes », a déclaré Hooper.

Le skipper ne pouvait pas s’engager à jouer encore 80 minutes complètes lorsque les équipes se retrouveront samedi prochain.

Mais il a dit qu’il ne pensait pas aussi loin car les Wallabies cherchaient d’abord à sceller une victoire en série à Melbourne.

« Ce sera un gros défi, un délai de quatre jours, beaucoup plus court que le test de rugby normal », a déclaré Hooper.

« Mais il y a beaucoup de variables là-bas, je ne peux pas vous donner une version précise. Nous voulons mettre notre meilleure équipe sur le terrain chaque semaine et dans ce cas tous les quatre jours ».

Lire la suite

READ  Coronavirus: des règles nationales plus strictes envisagées par le gouvernement