Publié le:

Paris (AFP)

Les bénéfices des succès de Covid-19 ont aidé au moins neuf personnes à devenir milliardaires, a déclaré jeudi un groupe de campagne, appelant à la fin du « monopole » des sociétés pharmaceutiques sur la technologie des vaccins.

«À eux deux, les neuf nouveaux milliardaires ont une valeur nette combinée de 19,3 milliards de dollars (15,8 milliards d’euros), suffisamment pour vacciner complètement toutes les personnes des pays à faible revenu 1,3 fois», a-t-il déclaré.

L’alliance, un réseau d’organisations et de militants qui militent pour la fin des droits de propriété et des brevets pour les vaccins, a déclaré que ses chiffres étaient basés sur les données de la Forbes Rich List.

« Ces milliardaires sont le visage humain des énormes profits que de nombreuses sociétés pharmaceutiques font du monopole qu’ils ont sur ces vaccins », a déclaré Anna Marriott de l’association caritative Oxfam, qui fait partie de l’alliance.

En plus des nouveaux méga-riches, huit milliardaires existants ont vu leur richesse combinée augmenter de 32,2 milliards de dollars grâce au lancement du vaccin, a déclaré l’alliance.

En tête de liste des nouveaux milliardaires de vaccins se trouvaient le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, et son homologue de BioNTech, Ugur Sahin.

Trois autres néo-millionnaires sont cofondateurs de la société chinoise de vaccins CanSino Biologics.

L’enquête précède vendredi le sommet mondial sur la santé du G20, qui a été un paratonnerre pour les appels croissants à supprimer temporairement les protections de la propriété intellectuelle sur les vaccins Covid-19.

Les partisans disent que cela augmenterait la production dans les pays en développement et remédierait aux inégalités dramatiques d’accès.

READ  Renew Europe demande instamment la fin des programmes Golden Visa dans les pays de l'UE

Les États-Unis, ainsi que des personnalités influentes comme le pape François, soutiennent l’idée d’une exemption mondiale des protections par brevet.

Lors d’un sommet de Paris cherchant à augmenter les financements en Afrique au milieu de la pandémie mardi, le président français Emmanuel Macron a appelé à la suppression de « toutes ces restrictions en termes de propriété intellectuelle qui bloquent la production de certains types de vaccins ».

La Commission européenne a déclaré mercredi qu’elle serait une voix « constructive » dans les négociations de l’OMC sur la question.

«Les vaccins hautement efficaces que nous avons sont alimentés par des sommes massives d’argent des contribuables, il ne peut donc pas être juste que des individus facturent alors que des centaines de millions de personnes font face à une deuxième et troisième vague totalement non protégées», a déclaré Heidi Chow, responsable principale des politiques et des campagnes de Global Justice Now, qui a aidé à analyser les données des milliardaires.

« Avec des milliers de personnes qui meurent chaque jour en Inde, il est absolument dégoûtant … de faire passer les intérêts des propriétaires milliardaires de Big Pharma avant les besoins désespérés de millions », a-t-il ajouté.

Les fabricants ont souligné que la protection par brevet n’est pas le facteur limitant de l’augmentation de la production de vaccins.

Ils disent qu’un large éventail de problèmes – de la mise en place de sites de fabrication à l’approvisionnement en matières premières en passant par la disponibilité de personnel qualifié – retardent le processus de fabrication.