de nombreux téléspectateurs dans France Je me suis réveillé avec un choc jeudi matin, découvrant tardivement que les champions du monde avaient perdu 1-0 contre la Tunisie et se sont éteints en pensant qu’Antoine Griezmann avait égalisé le match. Le diffuseur TF1 a coupé les publicités après que le tir dans le temps d’arrêt de Griezmann ait franchi la ligne, estimant que le coup de sifflet final avait été donné par la suite et provoquant la déconnexion de millions de téléspectateurs.

Au lieu de cela, l’arbitre Matthew Conger a été appelé tardivement par VAR pour consulter le moniteur de terrain et a exclu de manière controversée le but tardif en raison de la position de hors-jeu de Griezmann plus tôt dans le match. Mais TF1 avait laissé à son public des images des réjouissances de la France et du déchirement de la Tunisie, poursuivant sa couverture du tournoi avec son Coupe du monde Mag show au lieu de retourner au stade.

Finalement, la défaite 1-0 n’a pas changé grand-chose car la France a tout de même terminé en tête du groupe D et un victoire tunisienne Ce n’était pas suffisant pour que l’équipe nord-africaine dépasse l’Australie pour la deuxième place. Cependant, une France bien changée perdant son record d’invincibilité au Qatar a encore surpris de nombreux fans.

Guide rapide

Qatar : au-delà du football

Spectacle

C’est une Coupe du monde pas comme les autres. Au cours des 12 dernières années, The Guardian a couvert des questions liées à Qatar 2022, de la corruption et des violations des droits de l’homme au traitement des travailleurs migrants et aux lois discriminatoires. Le meilleur de notre journalisme est réuni dans notre espace dédié Qatar : au-delà du football page d’accueil pour ceux qui veulent approfondir des sujets au-delà du terrain.

Les reportages du Guardian vont bien au-delà de ce qui se passe sur le terrain. Soutenez notre journalisme d’investigation Ce jour.

Directeur de la photographie : Caspar Benson

Merci pour tes commentaires.

TF1 a présenté des excuses pour sa sortie précipitée sur les réseaux sociaux, et dans l’émission Mag, le journaliste Grégoire Margotton a expliqué l’erreur de la chaîne aux téléspectateurs restants. « Nous étions convaincus que c’était fini, tout le monde retournait aux vestiaires », a déclaré Margotton. « Cela a pris très, très longtemps et M. Conger, l’arbitre néo-zélandais, est allé vérifier le VAR. Ils lui ont dit après un long moment qu’il y avait un hors-jeu d’Antoine Griezmann et que, par conséquent, ce but était annulé.

Cependant, ce n’est peut-être pas la fin de l’histoire, car la Fédération française de football se dit prête à porter plainte auprès de la FIFA au motif que le but égalisateur de dernière minute avait été exclu à tort.

La FFF a déclaré dans un communiqué: « Nous rédigeons une plainte après que le but d’Antoine Griezmann a été, à notre avis, refusé à tort. Cette plainte doit être déposée dans les 24 heures suivant le coup de sifflet final.

La FFF n’a pas précisé sa plainte, mais il y a deux points de discorde. Griezmann était clairement hors-jeu lorsque Aurélien Tchouaméni a traversé, mais n’a conservé le ballon qu’après la tentative de dégagement du défenseur tunisien Montassar Talbi, à ce moment-là, il était sur la ligne. De plus, le jeu avait été redémarré depuis le début et l’arbitre semblait souffler tout le temps, avant que Conger n’aille revoir les images. L’Ifab, l’organe législatif du football, établit que si un match a été redémarré après un but, le VAR ne peut pas intervenir, il y a donc eu une erreur dans la procédure.

La France récupérant un match nul 1-1 n’aurait pas changé le classement du groupe, la Tunisie terminant toujours troisième et les champions du monde premiers et affrontant la Pologne en huitièmes de finale.

READ  Hermione People & Brands participe à des conversations exclusives pour racheter les activités de Gap France