Les talibans ont ordonné la fermeture de tous les salons de beauté dans une nouvelle restriction des libertés des femmes en Afghanistan.

« Le délai pour la fermeture des instituts de beauté pour femmes est d’un mois », a déclaré mardi Mohammad Sadiq Akif, porte-parole du ministère de la prévention du vice et de la propagation de la vertu.

Les contrevenants à l’édit feront face à des « actions en justice », a averti le ministère redouté dans un communiqué officiel.

Les maquilleurs ont dénoncé la dernière restriction des droits des femmes comme draconienne et ont averti qu’elle aggraverait les difficultés rencontrées par les familles confrontées à la crise économique en spirale de l’Afghanistan.

« La nouvelle décision est choquante pour moi et pour de nombreux autres maquilleurs. Nous avons gagné au jour le jour dans un contexte d’inflation élevée et nous sommes maintenant confrontés à une situation où nos familles vont mourir de faim », a déclaré une maquilleuse de la capitale Kaboul au Telegraph.

« Cette interdiction va encore approfondir les luttes des femmes afghanes et étouffer leurs espoirs d’un avenir meilleur. Cela laissera des centaines de femmes esthéticiennes au chômage, qui vivent de cette activité pour leurs familles », a-t-il ajouté.

Des salons de beauté ont vu le jour à Kaboul et dans d’autres villes afghanes dans les mois qui ont suivi le renversement des talibans par une invasion menée par les États-Unis à la fin de 2001.