Les restrictions aux frontières introduites par la France pour freiner la propagation des variantes du coronavirus ont réduit de moitié le nombre de passagers aériens la semaine dernière, a déclaré dimanche le ministre des Transports, préconisant que le gouvernement évite un nouveau blocus. Jusqu’à présent, le gouvernement français a résisté aux appels des experts de la santé pour imposer un troisième blocus national, dans le but de freiner les taux de pollution élevés par un couvre-feu nocturne, des restrictions sur les activités de loisirs et des règles plus strictes sur les voyages à l’étranger.

Depuis dimanche dernier, la France a interdit les voyages non essentiels à destination et en provenance de destinations hors de l’Union européenne, ainsi que vers les DOM-TOM. “Cela porte ses fruits, avec un nombre de passagers réduit de moitié par rapport à la semaine précédente”, a déclaré Jean-Baptiste Djebbari, jeune ministre du gouvernement français, à la chaîne d’information LCI.

Les mesures à la frontière resteraient en vigueur au moins jusqu’à la fin du mois de février, a-t-il déclaré. Si la pression sur les hôpitaux français s’est légèrement atténuée, le niveau des nouvelles infections quotidiennes est resté relativement stable à plus de 20000 depuis le mois dernier, et les médecins craignent que cela pourrait augmenter avec la circulation de variantes plus transmissibles du coronavirus.

La France a refusé d’embarquer plus de 700 passagers pour ne pas avoir justifié leur voyage, a déclaré le ministre. Il avait également surveillé la non-conformité de plusieurs compagnies aériennes, mais aucune mesure n’a été prise autre qu’une brève suspension d’Ethiopian Airlines, a-t-il déclaré.

READ  L'incroyable conseil qu'un livreur de pizzas américain de 89 ans a reçu

Les dernières restrictions de voyage ont ajouté aux difficultés des compagnies aériennes. Le gouvernement français négocie un plan de sauvetage pour Air France, qui fait partie d’Air France-KLM, avec l’exécutif européen.

(Cette histoire n’a pas été modifiée par le personnel de Devdiscourse et est automatiquement générée à partir d’un flux syndiqué.)