Le ministère de l’Éducation a été critiqué pour avoir rendu les protocoles sanitaires de rentrée scolaire de Covid pas suffisamment clairs ou sûrs par les syndicats d’enseignants.

Les parents et les enseignants attendent depuis des semaines des précisions sur les nouvelles mesures de rentrée le 2 septembre.

Le ministère de l’Éducation a révélé en juillet qu’un système à quatre niveaux Il sera utilisé pour la prochaine rentrée universitaire avec des règles différentes pour l’utilisation des masques, la pratique du sport et la distanciation sociale à chaque niveau.

Les écoles seront situées à différents niveaux selon la situation sanitaire au niveau national.

Hier (22 août), le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé que les écoles reviendraient au niveau 2, ou jaune, le 2 septembre.

Ça signifie:

  • Tous les élèves doivent porter des masques dans et hors des espaces selon les règles locales, sauf ceux en maternelle.
  • Différentes classes d’étudiants ne peuvent pas être mélangées
  • Les élèves doivent manger à la même table dans le même groupe à l’heure du déjeuner.
  • Les sports peuvent être pratiqués à l’extérieur et à l’intérieur avec des mesures de distanciation sociale établies

Les laissez-passer de santé ne seront pas requis pour les étudiants ou le personnel pour fréquenter l’école à quelque niveau que ce soit.

M. Blanquer a dit journal du dimanche l’utilisation des règles du niveau 2 permettrait « un retour à l’école le plus normal possible, avec les élèves en classe, en préservant la santé de tous ».

Mais la porte-parole du syndicat des enseignants SNUipp-FSU, Guislaine David, a déclaré que les règles pour septembre étaient « peu claires et peu rassurantes ».

READ  Pourquoi le mois de novembre sera-t-il «difficile» comme le prédit Jean Castex?

Elle a dit FranceInfo: « Nous ne sommes pas dans la même situation qu’à la fin de l’école en juillet. Depuis lors, la circulation de la variante Delta a augmenté et le taux d’incidence chez les enfants de moins de 10 ans est important.

« Mais maintenant, nous avons des protocoles sanitaires moins stricts que ceux utilisés par les écoles fin juillet. »

Plus d’informations sur la campagne de vaccination pour les étudiants

M. Blanquer a également élaboré une campagne de vaccination ciblée qui débutera pour les élèves de plus de 12 ans dans les écoles et les lycées.

Actuellement, 56 % des enfants de 12 à 17 ans sont vaccinés, Chiffres du 19 août Spectacle.

Le ministre de la Santé a déclaré : « Dans toutes les écoles et lycées, les élèves et le personnel auront accès à la vaccination à proximité ou dans leur école.

« Soit les équipes de vaccination viendront vacciner dans les écoles, soit nous organiserons des déplacements dans les centres de vaccination sur la base du volontariat.

Le statut vaccinal des élèves plus âgés déterminera s’ils peuvent ou non étudier à l’école en personne.

Dans les écoles et lycées, les élèves identifiés comme cas contacts pourront continuer à venir personnellement à l’école s’ils sont vaccinés, mais ils devront étudier à domicile pendant sept jours s’ils ne sont pas vaccinés.

Les écoles élémentaires utiliseront les mêmes règles que lors de la dernière année académique : si un élève est identifié comme cas contact, sa classe sera fermée pendant sept jours et tous les élèves étudieront à distance.

READ  Le secret d'or de la Suisse

Blanquer a déclaré que les étudiants pouvaient prouver leur statut vaccinal avec une déclaration écrite de leurs parents ou tuteurs.

Pass santé pour les sorties scolaires à partir du 30 septembre

À partir du 30 septembre, les enfants de plus de 12 ans devront utiliser le pass santé pour entrer dans de nombreux espaces publics en France, ce qui soulève des questions sur la façon dont les élèves non vaccinés pourront assister aux sorties scolaires dans des lieux comme les musées sans avoir à payer pour un test Covid. en avance.

Le ministre de la Santé a déclaré que, pour l’instant, les élèves ne se verront pas demander de laissez-passer de santé dans les endroits où l’école a réservé un horaire, ce qui signifie que les autres membres du public ne seraient pas présents.

À compter du 30 septembre, les étudiants admissibles doivent présenter des cartes de santé dans tous les espaces où elles sont requises.

Suite aux propos du ministre, la porte-parole de l’Union, Mme David, a indiqué que les principales questions restaient sans réponse.

Elle a déclaré : « Lorsque les étudiants sortent en groupe, ils utilisent un coach. Si plusieurs classes utilisent le même entraîneur, cela signifie qu’il n’y a pas de distanciation sociale. Comment allons-nous gérer les voyages scolaires ? « 

Il a également exprimé sa préoccupation pour la sécurité des parents lorsqu’ils amènent leurs enfants à l’école, généralement à un moment où un grand nombre de personnes se rassemblent aux portes de l’école.

Il a demandé pourquoi des protocoles plus stricts n’étaient pas appliqués pour empêcher les étudiants de se mélanger pendant les repas et les pauses dans les départements où le nombre de cas était particulièrement élevé.

READ  La réponse dévastatrice de Lionel Messi

Elle a déclaré : « Est-ce raisonnable alors que le virus circule à des niveaux très élevés dans certains départements ? Il n’y a pas de distinction entre les différents départements et les différents protocoles sanitaires ».

Histoires liées

Pas de plans pour vacciner les enfants de moins de 12 ans, déclare le ministre français

Une aide financière pour la rentrée des classes est en route pour 3 millions de foyers français

Une ville française transforme les vieux masques Covid en règles pour les écoles