NYON, Suisse (AP) – Une enquête pénale sur des actes répréhensibles présumés commis par le personnel de l’époque de l’UEFA a conduit à des descentes de police au siège de l’instance européenne de football, ont déclaré vendredi les procureurs cantonaux (d’État) suisses.

Deux personnes ont été arrêtées en avril et détenues jusqu’à cette semaine, a indiqué le parquet vaudois, ajoutant qu’ils s’attendent à ce que l’enquête se poursuive pendant plusieurs mois.

Les arrestations ont été révélées par le quotidien suisse Blick.

L’UEFA a déclaré avoir licencié deux membres de son personnel des technologies de l’information et des communications immédiatement après avoir pris connaissance de l’enquête, qui implique « des accords avec des fournisseurs de services TIC externes ».

L’enquête n’implique pas la vente de droits de diffusion ou d’accords avec des sponsors, a précisé l’instance de football qui organise la Ligue des champions et le Championnat d’Europe.

« Nous sommes très satisfaits de la manière dont le parquet du canton de Vaud mène l’enquête », a déclaré l’UEFA dans un communiqué décrivant l’organisation comme « une partie lésée (et) un plaignant privé dans la procédure préliminaire ».

Copyright 2021 The Associated Press. Tous les droits sont réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué sans autorisation.

READ  Liverpool vs Man United: heure de début et comment le regarder aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie