La victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle américaine, samedi 7 novembre, a déclenché des scènes de jubilation dans plusieurs des grandes villes américaines. Le candidat démocrate devient le 46e président élu des États-Unis. « C’est un honneur que j’ai été choisi pour diriger notre beau pays. Le travail promet d’être difficile, mais je promets d’être le président de tous les Américains. »Joe Biden a écrit dans un tweet immédiatement après l’annonce de la nouvelle et avant de prononcer un discours de sa ville natale de Wilmington.

>> Élections américaines: suivez notre vie

Il n’y a toujours pas de discours du côté de Donald Trump, qui a appris la nouvelle en jouant au golf. Puis il est retourné à la Maison Blanche. Dans un communiqué, le président sortant accuse Joe Biden de « dépêchez-vous de vous présenter à tort comme le gagnant ». L’un de ses avocats promet que lundi des recours seront introduits et, de son côté, les républicains sont également descendus dans la rue.

À Atlanta, en Géorgie, les Trumpistes se sont rassemblés devant le centre de contrôle. Tristes, en colère, déçus, ils ne lâchent jamais et surtout, ils veulent être entendus. David est arrivé « de sa campagne » comme il le dit, dites que vous n’êtes pas d’accord. « Je suis déçu, j’ai l’impression de revivre le lendemain du 11 septembre. Je suis très inquiet pour notre pays, c’est une attaque contre la démocratie, il a dit. Je vais respecter le vote, car c’est ce que nous faisons et nous, républicains, n’avons pas d’autre choix, mais ils nous ont coupé la tête. « 

« Liberté, liberté ! « , « Amérique ! « , « Ne volez pas le vote ! «  (ne volez pas nos élections) les manifestants chantent. Même si Fox News, la chaîne de Donald Trump, a annoncé la victoire de Joe Biden comme les autres grands médias, certains refusent littéralement de le croire. « Il n’a pas fini, maintenant il va au tribunal, assure un joueur de Trump. Nous devrons additionner tous les bulletins rejetés. Il y a eu tellement de bulletins de vote par la poste que je ne fais pas confiance à ce décompte. « , Continue-t-elle. Alors lorsqu’on lui demande si Joe Biden est président, la réponse est définitive. « Non, il n’est pas président, Trump est président ! Ils peuvent le dire, mais il aura perdu quand il sera validé par la justice ». Des voitures avec des inscriptions passent le long de l’autoroute, certaines en faveur de Trump, d’autres en faveur de Biden et cela fait hurler les républicains. Un tête-à-tête qui perdure, alors que les Trumpistes continuent d’arriver au centre-ville d’Atlanta pour protester contre les résultats de cette élection.

READ  Mais qui était la star internationale, annoncée avec beaucoup de promotion par TF1, qui se cachait en costume hier soir? Lady Gaga, Madonna ... pas vraiment

À Las Vegas, des centaines d’activistes républicains ont également manifesté samedi soir contre l’annonce de cette victoire par Joe Biden. Devant le centre de comptage du Nevada, la colère domine. Ici aussi, Joe Biden est considéré comme le gagnant. « Non, il n’est pas le président élu, il y a encore des bulletins de vote à compter et des défis possibles », nous assurons. Et ils sont loin d’être modérés.

Certains ont des propos très violents, ils font même des accusations. « Je suis ici parce que je veux dire la vérité, ne pas cacher les votes, dire la vérité, ne pas mentir »a hurlé un manifestant. « Je suis là pour les enfants, je n’aime pas les violeurs d’enfants », ajouter un autre. Si vous reconnaissez la victoire de Joe Biden ? « Bien sûr que non ! Parce que nous ne pouvons pas accepter de faux votes. Ici à Las Vegas, nous n’envoyons pas les newsletters dans toutes les directions et cela crée inévitablement des problèmes. « , il a dit. Républicains qui prévoient de se rencontrer samedi prochain à Washington.