PARIS (Reuters) – Le Parti socialiste français a conclu vendredi un accord de coalition avec le parti d’extrême gauche La France Insoumise (LFI) pour se présenter ensemble aux élections législatives de juin et tenter de priver le président Emmanuel Macron de la majorité.

« Désormais, nous ferons campagne ensemble », a déclaré le chef du Parti socialiste, Olivier Faure.

Le pacte de coalition, que les Verts et les communistes français ont approuvé plus tôt cette semaine, sera la première fois que l’aile gauche élargie de la politique française se réunira en 20 ans, mais cette fois avec l’eurosceptique LFI à la barre.

Les partis de gauche et de droite de l’éventail politique français recherchent des alliances pour tenter de battre le parti de Macron, rebaptisé Renaissance, lors du vote du 12 au 19 juin pour la chambre basse du parlement français.

Macron a remporté un deuxième mandat présidentiel le mois dernier, mais il aura besoin d’une majorité au parlement s’il veut faire passer des politiques qui incluent le relèvement de l’âge de la retraite à 65 ans contre 62 actuellement, ce à quoi s’opposent à la fois la gauche et la droite.

L’alliance du bloc de gauche a pris forme sous la direction du leader incendiaire de LFI, Jean-Luc Melenchon, qui a raté de peu le dernier tour du second tour des élections présidentielles françaises le mois dernier.

Melenchon est arrivé en troisième position avec environ 22% des voix au premier tour de l’élection, juste derrière la candidate d’extrême droite Marine Le Pen. La candidate socialiste à la présidence, Anne Hidalgo, n’a obtenu qu’environ 1,7 % des voix.

READ  Finale de la Coupe de France: Mbappé rejoint le PSG

(Reportage par Camille Raynaud et Sudip Kar-Gupta; Montage par Kenneth Maxwell)