Onze personnes au Jeux olympiques d’hiver sont hospitalisés avec Covid, ont révélé les responsables de Pékin 2022, bien qu’aucun ne soit dans un état potentiellement mortel.

Les organisateurs ont également minimisé les inquiétudes quant à la propagation du virus dans le système « en boucle fermée » de Pékin, qui sépare complètement le personnel olympique du grand public, malgré le fait que neuf autres athlètes et 23 officiels d’équipe ont été testés positifs au cours des dernières 24 heures.

Le nombre total de cas s’élève désormais à 232 depuis le 23 janvier, ce qui fait craindre que certains athlètes de haut niveau ne soient absents lorsque les Jeux débuteront officiellement vendredi. Cependant, le Dr Brian McCloskey, président du panel d’experts médicaux pour Pékin 2022, a lancé une note optimiste devant les médias du monde entier.

« La grande majorité des personnes qui ont été testées positives vont bien, beaucoup d’entre elles sont asymptomatiques », a déclaré McCloskey. « Il y a eu 11 personnes hospitalisées, car elles présentaient un symptôme, mais aucune d’entre elles n’est gravement malade de quelque manière que ce soit. »

Toutes les personnes voyageant à Pékin, y compris les athlètes, les entraîneurs, le personnel de l’équipe et les médias, ont dû être testées négatives deux fois avant de voyager, puis à nouveau à leur arrivée à l’aéroport. Ils doivent également subir des tests PCR quotidiens.

McCloskey a déclaré qu’il n’y avait aucun signe de propagation dans la boucle fermée, ajoutant: « Il est encore tôt pour examiner tout le séquençage des gènes, mais pour le moment, ce n’est pas un problème qui nous inquiète particulièrement. »

« Si nous avons trouvé des preuves qu’il y avait une transmission communautaire soutenue, alors nous activerons notre plan de réponse, ce qui signifie alors plus de tests, de recherche, d’isolement et une approche plus agressive de la recherche des contacts.

« Mais nous sommes loin de ce niveau à l’heure actuelle. Mais il ne s’agit pas de chiffres, il s’agit de la mesure dans laquelle il pourrait se propager dans la boucle fermée. »

Mercredi, la Suède et la Norvège ont toutes deux confirmé qu’elles avaient chacune deux nouveaux cas. Jusqu’à présent, aucun des 109 athlètes, entraîneurs et officiels d’équipe de l’équipe GB ici à Pékin n’a attrapé le virus.

Le plus grand nom à avoir été testé positif jusqu’à présent est la bobeuse américaine Elana Meyers Taylor, qui a remporté des médailles lors des trois derniers Jeux olympiques. Mardi, elle a confirmé qu’elle était dans un hôtel d’isolement à Pékin, mais a déclaré: «Je me sens bien, j’ai l’impression que je pourrais sortir et m’entraîner. C’est la chose la plus frustrante.

READ  Karim Tabou condamné à un an de prison