Les infections sexuellement transmissibles en hausse en Europe

Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont en augmentation en Europe, avec une forte progression des cas d’infections bactériennes à chlamydia, gonococcie et syphilis entre 2021 et 2022. Selon l’ECDC, ces IST ont provoqué respectivement 216 000, 70 000 et 35 000 cas confirmés en 2022, soulignant ainsi un besoin urgent d’accroître la prise de conscience et de promouvoir l’éducation à la santé sexuelle.

Il est recommandé d’utiliser un préservatif et d’avoir un dialogue ouvert à propos des IST pour aider à réduire les taux de transmission, car les complications de ces infections peuvent être graves, allant jusqu’à l’infertilité et des troubles neurologiques ou cardio-vasculaires. Les hommes sont plus touchés par la gonococcie et la syphilis que les femmes, et les pays les plus touchés sont le Danemark, la Norvège, l’Irlande, le Luxembourg et Malte.

Cependant, des données manquent pour certains pays, rendant la comparaison difficile entre les nations. Des mesures sont nécessaires pour lutter contre la hausse alarmante des IST en Europe. Il est crucial de sensibiliser le public, de promouvoir la santé sexuelle et de garantir un accès facile aux services de dépistage et de traitement.

En utilisant des méthodes de prévention efficaces et en encourageant une attitude responsable en matière de santé sexuelle, il est possible de limiter la propagation des IST et de protéger la population européenne. Il est donc crucial que les gouvernements, les organismes de santé et la société civile se mobilisent pour faire face à ce défi de santé publique croissant.