Pendant la période du Covid et ses nombreux confinements, les français ont un tout nouveau regard sur les villes. Nous l’avons remarqué lors du premier confinement, au début duquel les parisiens et parisiennes ont été nombreux à quitter leurs appartements parisiens pour se diriger vers leurs maisons secondaires à la campagne.

De plus, avec la démocratisation du télétravail et l’augmentation du nombre de travailleurs indépendants qui travaillent depuis chez eux, ils ont encore plus de raisons de le faire. Contrairement au passé, les français sont de plus en plus nombreux à vouloir vivre à la campagne pour échapper aux bouchons et au bruit des grandes villes.

78 % des français veulent vivre loin des grandes villes

Le constat actuel est très différent du passé, avec une majorité de français qui souhaiterait vivre au calme loin des grandes villes.

Selon une étude menée par l’Institut de management public et gouvernance territoriale d’Aix-Marseille et la Chaire attractivité et nouveau marketing territorial (A&NMT), le pourcentage de français qui souhaitent vivre loin des grandes villes a atteint 78 %.

26 % des français souhaiteraient habiter dans un village, 23 % d’entre eux préféreraient une petite ville et 29 % disent vouloir habiter dans une ville de taille moyenne. Ils sont donc seulement 22 % à déclarer les grandes villes comme lieux d’habitation idéaux.

Les français recherchent une meilleure qualité de vie

Les villes de taille moyenne attirent davantage les français et françaises actifs qui sont âgés entre 35 et 49 ans. En ce qui concerne les villages et les petites villes, les citoyens de plus de 50 ans répondent favorablement pour respectivement 58 % et 56 %.

READ  Documents de voyage de la Nouvelle-Orléans LaToya Cantrell

Parmi les raisons qui ressortent de cette enquête, la qualité de la vie est très présente. En effet, les français sont plus attirés par la nature et rêvent de balades en forêt, de grands jardins ou encore de pouvoir faire leurs propres potagers. Il s’agit également de l’envie de quitter le bruit de la ville, les bouchons et la surpopulation pour mener une vie plus calme à la campagne.

Ils sont également nombreux à penser que l’environnement rural est idéal pour élever des enfants. Pour cette raison, de nombreux sites immobiliers vous permettent de visualiser les biens sur une carte afin de voir la localisation et les commodités à proximité.

Les plus jeunes gardent la ville en tête de liste

Tous les français ne sont cependant pas du même avis. En effet, chez les plus jeunes, ils semblent être plus nombreux à préférer les grandes villes. Pour beaucoup d’entre eux qui sont encore étudiants, la ville représente pour eux plus d’opportunités et une meilleure insertion professionnelle. Ceci reste vrai, même si le coût de la vie est plus important et les logements plus difficiles à trouver.

Le dynamisme des grandes villes, le potentiel et les loisirs sont également des points qui ressortaient souvent. Mais ce n’est pas seulement les grandes villes qui attirent, mais plus précisément la capitale Paris.