MOSCOU, 6 février / TASS /. United World Wrestling (UWW), l’instance dirigeante internationale du sport de la lutte amateur, a décidé de déplacer le championnat du monde 2022 de la ville russe de Krasnoïarsk en Sibérie vers la capitale serbe, Belgrade.

Au départ, Belgrade devait accueillir les championnats en 2023, et Krasnoïarsk, en 2022. Cependant, la Russie a perdu le droit d’accueillir des championnats du monde jusqu’en décembre 2022 en raison de sanctions contre les sports russes. Par conséquent, l’UWW a pris la décision d’accueillir le championnat 2022 à Belgrade et le championnat 2023 en Russie. La ville hôte russe sera sélectionnée dans les mois à venir.

“Nous respectons la décision du TAS, la position de l’AMA et nous avons adapté le calendrier en conséquence”, a déclaré le président de l’UWW Nenad Lalovic. “Nous avons récemment organisé la Coupe du monde individuelle à Belgrade avec un grand succès et nous pensons que la Russie sera un pays hôte fantastique en 2023.”

Les Championnats du monde 2023 seront le principal tournoi de qualification pour les Jeux olympiques d’été de Paris 2024. Six athlètes de haut niveau dans chaque catégorie de poids remporteront un quota olympique pour leur pays.

Le 17 décembre 2020, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) de Lausanne en Suisse a partiellement confirmé la décision antérieure de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) d’imposer des sanctions contre les sports russes. Selon la décision de la TAS, les athlètes russes ont été privés de leur droit de participer à tous les championnats du monde, Jeux olympiques et paralympiques sous le drapeau national de la Russie pendant la période de deux ans.

READ  Felix Auger-Aliassime écrase son adversaire pour atteindre la finale de Murray River

La décision du tribunal basé en Suisse a également privé la Russie du droit de participer à l’organisation de grands événements sportifs internationaux pendant une période de deux ans. Les sanctions de l’AMA resteront en vigueur jusqu’en décembre 2022.