Un groupe d’athlètes de karaté du Grand Victoria se rend en Suisse pour participer à un tournoi international de karaté Kimura Shukokai.

Le groupe s’entraîne dans deux dojos à Brentwood Bay et Deep Cove dirigés par David et Kristina Bentley, et pour les frères Isaac et Lex Petrick, ce sera leur premier tournoi international et la première fois qu’ils voyageront à l’extérieur de l’Amérique du Nord.

« De toute évidence, nous sommes un peu nerveux à propos des internationaux, nous n’avons jamais été à l’étranger auparavant, mais je suis à peu près sûr que nous ferons bien », a déclaré Isaac Petrick. « Cependant, ce sera une compétition beaucoup plus rude que celle à laquelle nous sommes habitués sur l’île. »

Le duo s’entraîne depuis 2016 et a depuis participé à de nombreux tournois provinciaux et de l’île de Vancouver. Ce qui a commencé comme une opportunité d’apprendre un peu d’autodéfense et de pratiquer un sport en solo après avoir appris les sports d’équipe n’était pas pour eux, le karaté est devenu une passion et une source de nombreuses amitiés.

Mais comme les 23 concurrents et parents se rendant en Suisse, les Petrick ont ​​dû gagner leur place dans le tournoi, et leur préparation n’est pas une blague.

Lex a déclaré qu’au-delà de leurs trois jours habituels par semaine au dojo, ils assistaient à des séances d’entraînement supplémentaires et passaient une grande partie de leur temps libre à exécuter des kata – une série détaillée de mouvements de karaté effectués sans adversaire pour aider à s’entraîner et améliorer les transitions entre les mouvements utilisés. dans un vrai match.

READ  Les Suisses sont favorables à l'interdiction de la burqa, selon un sondage, World News

«Nous travaillons toujours sur les bases car cela améliore généralement votre combat. C’est votre base, donc si vous avez une tour sans une bonne base, vous n’allez pas bien faire », a déclaré Lex Petrick.

Alors qu’ils n’ont pas encore fait leurs débuts internationaux, qui auront lieu les 22 et 23 juillet au début du tournoi, les Petricks planifient déjà l’avenir.

« J’aimerais au moins faire quelques mondes de plus, continuer comme ça pendant encore quelques années. J’espère remporter l’or éventuellement, probablement pas cette fois, mais éventuellement », a déclaré Isaac Petrick.


Avez-vous un conseil d’histoire? Courriel : [email protected]

Suivez-nous Twitter Oui Instagram, et comme nous dans Facebook.

Greater VictoriaSports locaux


Isaac Petrick s’entraîne lors d’une séance d’entraînement en vue d’une compétition internationale en Suisse. (Bailey Moreton/Équipe de presse)