Publié le: Modifié:

Christchurch (Nouvelle-Zélande) (AFP) – La Nouvelle-Zélande a nommé jeudi une équipe inchangée pour son affrontement au championnat de rugby contre l’Argentine, l’entraîneur-chef Ian Foster exigeant de nouvelles améliorations après que la victoire réconfortante contre les Springboks a sauvé son emploi.

Foster a gardé la foi pour le match de samedi contre les Pumas à Christchurch avec les mêmes joueurs qui ont battu les champions de la Coupe du monde d’Afrique du Sud 35-23 à Johannesburg il y a un peu moins de deux semaines pour mettre fin à une séquence de trois défaites consécutives.

Quelques jours plus tard, le conseil de rugby néo-zélandais a voté à l’unanimité pour conserver Foster, bien que les All Blacks n’aient remporté que deux de leurs sept derniers tests.

« Il est clair que nous voulons que le test soit un niveau pour nous », a déclaré Foster après avoir nommé la première équipe de départ des All Blacks inchangée en quatre ans.

« Bien que ce soit un excellent résultat, nous savons toujours qu’il y a beaucoup de choses que nous aurions pu faire mieux.

« Après une bonne performance, nous voulons nous assurer que nous nous concentrons vraiment sur le soutien et la croissance à partir de cela.

« L’une des clés maintenant pour nous est que pour chaque test, il doit y avoir un avantage. »

Après une épidémie de Covid-19, des blessures et des suspensions ont épuisé la Nouvelle-Zélande lors d’une défaite 2-1 en série à domicile contre l’Irlande, Foster était heureux de nommer une formation inchangée mais a souligné que les performances seraient essentielles pour maintenir une équipe stable.

READ  "Honte", le Barça pique sa crise

« Il incombe aux joueurs d’aller là-bas et de performer au niveau dont cette équipe a besoin. S’ils continuent comme ça, ça va être difficile de changer », a déclaré Foster.

Il y a un changement sur le banc, avec le demi d’ouverture Beauden Barrett exclu avec une blessure au cou et remplacé par le porteur de ballon Stephen Perofeta après une saison impressionnante pour les Blues d’Auckland.

Foster a déclaré que Barrett était « assez raide » après une bosse à l’entraînement, mais pourrait toujours être en lice pour jouer lors du test de la semaine prochaine contre les Cougars à Hamilton.

Foster a salué l’arrivée au camp d’entraînement du nouvel entraîneur offensif Joe Schmidt , bien qu’il ait mis en garde contre des changements immédiats attendus avec l’ancien entraîneur-chef irlandais employant « une stratégie de démarrage et de construction lente ».

Foster a rejoint le nouvel entraîneur des attaquants Jason Ryan et Schmidt sur un panel de sélection élargi de trois hommes.

Nouvelle-Zélande (15-1) : Jordie Barrett ; Will Jordan, Rieko Ioane, David Havili, Caleb Clarke; Richie Mo’unga, Aaron Smith; Ardie Savea, Sam Cane (capitaine), Shannon Frizell ; Scott Barrett, Sam Whitelock; Tyrel Lomax, Samisoni Taukei’aho, Ethan de Groot.

Remplaçants : Codie Taylor, George Bower, Fletcher Newell, Tupou Vaa’i, Akira Ioane, Finlay Christie, Stephen Perofeta, Quinn Tupaea.