Christophe Galtier a quitté l’OGC Nice au début de l’été sans dire au revoir à ses joueurs. Trois mois plus tard, le nouvel entraîneur du Paris-Saint-Germain retrouvera son ancien club. Avant de défier le PSG, leader du championnat de France, samedi 1Hum Octobre, au Parc des Princes, le club azuréen n’ajoute que huit points en autant de journées. Un premier résultat décevant pour les Aiglons qui aspirent à s’installer définitivement sur le podium de la Ligue 1.

En 2019, l’OGC Nice a été racheté par le Britannique Jim Ratcliffe, patron d’Ineos, groupe britannique spécialisé dans les produits chimiques, consolidé au plus haut niveau dans le sport (cyclisme, Formule 1, voile, etc.). Deux ans plus tard, le projet du milliardaire prenait de l’ampleur sur la Côte d’Azur : suite à un titre de champion de L1 remporté avec Lille, qui l’avait élevé au rang d’entraîneur français le plus aimé. , Christophe Galtier a repoussé les avances de l’Olympique Lyonnais pour signer avec le club niçois.

A lire aussi : Football : à Nice, le projet Ineos prend forme sous la houlette de Christophe Galtier

La saison qui a suivi a bien commencé, mais s’est mal terminée (cinquième place au classement alors que le club était à mi-chemin du podium, sans compter une défaite en finale de Coupe de France) dans une ambiance polémique entre le manager et l’exécutif. du football, Julien Fournier. À l’été 2022, M. Ratcliffe décide de commencer une nouvelle ère. M. Fournier en fait les frais tandis que M. Galtier, déjà parti au PSG, est remplacé sur le banc des Aiglons par le Suisse Lucien Favre.

READ  Le milliardaire libanais Mikati choisi pour former un nouveau gouvernement

Cet entraîneur expérimenté au niveau européen (dépassé par le Borussia Dortmund et le Borussia Mönchengladbach en Allemagne) avait laissé de bons souvenirs de son premier passage sur la Côte d’Azur entre 2016 et 2018, tant au niveau du jeu que des résultats (une troisième place en championnat à la fin de la saison 2016-2017).

Mais selon belle matinée Oui L’équipeles mauvais résultats du début de son second mandat auraient déjà fragilisé Lucien Favre aux yeux du conseil, évoquant même dans la presse le nom de l’Argentin Mauricio Pochettino comme possible successeur. « On ne va pas changer d’entraîneur après huit jours »a répondu le président du club, Jean-Pierre Rivère.

Au mercato, les « achats de dernière minute »

Pendant la période des transferts estivaux, des jeunes prometteurs ont signé à Nice : le défenseur italien Mattia Viti, le milieu de terrain français Sofiane Diop et le gardien polonais Marcin Bulka, dont l’option d’achat du PSG a été levée. – sans oublier l’attaquant Gaëtan Laborde (15 buts marqués en L1 en 2021-2022), qui portait le maillot rouge et noir lors d’un échange avec Rennes auquel participait Amine Gouiri.

Il vous reste 55,38% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.